La PDG du CISSSO, Josée Filion 
La PDG du CISSSO, Josée Filion 

«On ne voudrait surtout pas se retrouver dans le rouge», avertit la PDG du CISSSO

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
«On ne voudrait surtout pas se retrouver dans le rouge», a lancé mardi la grande patronne du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO), Josée Filion, en réitérant l’importance de «vraiment» suivre les directives gouvernementales.

Tout en reconnaissant qu’«on a tous le goût de se coller, de se faire un câlin», la présidente-directrice générale du CISSSO a voulu rappeler, quelques heures à peine après que la région soit devenue une zone orange, que la lutte au virus est l’affaire de «tout le monde».

À LIRE AUSSI: L'Outaouais en alerte orange

À LIRE AUSSI: Pedneaud-Jobin lance un message aux antimasques

Le message est répétitif, mais il ne semble pas encore compris par tout le monde. «Présentement, nous avons de la difficulté à rejoindre certaines personnes qui ont des résultats positifs», a fait savoir la directrice régionale de la santé publique, la Dre Brigitte Pinard.

Cette dernière insiste aussi sur l’importance de respecter les consignes afin de protéger les plus vulnérables et de réduire les risques que des écoles ferment.

«Il faut diminuer le nombre de contacts que nous avons», martèle la Dre Pinard.

Les nouvelles mesures dictées par le passage de l’Outaouais en zone orange «devraient nous aider à stabiliser la situation», croit la directrice régionale de la santé publique.

Parmi les consignes en vigueur en Outaouais

• Maximum de six personnes (ou deux familles, même si elles totalisent plus de six personnes) pour les rassemblements privés intérieurs et extérieurs

• Maximum de 25 personnes pour les activités dans les lieux publics comme les salles louées et les lieux de culte

• Maximum de 250 personnes dans les lieux publics où les personnes sont assises et relativement immobiles comme les salles de spectacle et les cinémas

• Maximum de six personnes par table dans les bars et restaurants

• Fin de la vente d’alcool à 23h dans les bars et restaurants

• Recommandation pour qu’une seule personne par ménage fréquente les commerces

• Déplacements entre les régions non recommandés

• Visites à des fins humanitaires ou par des proches aidants seulement dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD)

• Maximum de cinq visiteurs à la fois dans une unité locative d’une résidence privée pour aînés

• Davantage d’interventions policières

• Rapports d’infractions et amendes pour le non-respect du port du couvre-visage

Dépistage

Alors que la demande est forte pour subir un test de dépistage, la Dre Pinard encourage par ailleurs «fortement» les personnes souffrant de symptômes pouvant s’apparenter à ceux de la COVID-19 à remplir le formulaire d’autoévaluation en ligne avant de prendre un rendez-vous ou de se présenter à la clinique sans rendez-vous du boulevard Saint-Raymond.