Lyne Bessette demande à la population de respecter les consignes des gouvernements Trudeau et Legault pour éviter la propagation de la COVID-19.

Lyne Bessette ajoute sa voix

La députée libérale de Brome-Missisquoi ajoute sa voix à ceux qui prient les citoyens de rester chez eux lorsque leur sortie n’est pas nécessaire.

Depuis l’arrivée du coronavirus au Québec et au Canada et la mise en place de mesures pour limiter la propagation du virus, Mme Bessette a constaté que plusieurs dérogeaient aux règles. Certains sortent faire des courses au retour d’un voyage, d’autres ne se soucient pas de la maladie ou encore se rassemblent.

« À chaque fois que je vois des gens de plus de 70 ans, je vois mes parents. La semaine passée, j’étais inquiète. [...] Je vais être inquiète jusqu’à ce que ce soit fini. Je dirais que mon niveau de stress est à 90 % », confie en conférence téléphonique l’ex-olympienne qui a connu son lot de nervosité en carrière.

Elle a rapatrié ses parents du Mexique la semaine passée et, avant d’aller les chercher à l’aéroport, elle leur a fait une épicerie. Elle a aussi pris les mesures nécessaires dans la voiture.

Mme Bessette s’inquiète que des voyageurs insouciants se soient promenés dans les commerces à proximité de Bromont, là où plusieurs personnes ont été contaminées. « Quand le gouvernement dit quelque chose, c’est important de le suivre. »

Elle sait que de rester à la maison aussi longtemps peut paraître ennuyant et long, mais « ça nous donne l’occasion de faire travailler notre imagination. On est tous dans le même bateau ».

L’équipe de Mme Bessette est en poste pour répondre par téléphone et par courriel aux questionnements des citoyens de Brome-Missisquoi.

Elle demande aussi aux entrepreneurs de respecter les dernières directives du gouvernement Legault quant aux services essentiels, tout en étant conscient que chaque nouvelle journée apporte son lot de changements.

« Chaque jour, on dirait qu’on a des obstacles qui s’ajoutent et il faut s’adapter. C’est sûr que ce n’est pas évident de simplement donner une liste sans que ça suscite des questions. Les gens veulent tous se sentir essentiels et rester ouverts, mais là on essaie de réduire pendant encore quelques semaines la propagation du virus, évoque le députée. Plus ça va aller, plus les mesures vont être strictes, mais ça va faire que ça va durer moins longtemps. »