Le Nouvelliste
L’intelligence artificielle permettra de concevoir de nouveaux inhibiteurs chimiques pour les protéines virales et les protéines humaines hôtes dont le virus dépend.
L’intelligence artificielle permettra de concevoir de nouveaux inhibiteurs chimiques pour les protéines virales et les protéines humaines hôtes dont le virus dépend.

L’intelligence artificielle s’attaque au coronavirus

Jean-Benoit Legault
La Presse canadienne
MONTRÉAL — Un projet de recherche campé à l’intersection entre la génomique, l’intelligence artificielle et la chimie médicinale tentera d’accélérer l’identification de nouvelles molécules qui pourraient se révéler utiles dans la lutte contre le coronavirus.