Toutes les mesures préventives sont déployées chez les policiers de Bromont pendant la pandémie. La prise de plainte par téléphone est d’ailleurs privilégiée.
Toutes les mesures préventives sont déployées chez les policiers de Bromont pendant la pandémie. La prise de plainte par téléphone est d’ailleurs privilégiée.

Les policiers doivent redoubler de vigilance

Les policiers de Bromont redoublent de vigilance et suivent les directives émises par la Ville pour se protéger eux, mais aussi les citoyens, en assurant une distanciation pendant la pandémie.

La direction du service de police a mis en place toutes les mesures demandées par le gouvernement. Le personnel administratif pouvant assurer leur fonction à partir de la maison est maintenant en télétravail. Il en est de même pour tous les employés de la Ville, a rappelé le maire, Louis Villeneuve, mercredi lors d’une entrevue téléphonique.

D’ailleurs, tous les bâtiments municipaux sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre.

L’isolement s’applique actuellement à six employés du corps policier qui sont récemment revenus d’un voyage à l’étranger. «Aussitôt qu’ils sont revenus, ils ont automatiquement été mis en isolement, informe le maire. Et ce l’est pour tous les employés de Bromont qui rentrent au pays. Ils sont restés à la maison. On applique à la lettre toutes les recommandations.»

Le service de police, dont les membres sont appelés à être en contact avec les citoyens, a mis en place toutes les mesures d’hygiène nécessaires. La fréquence des entretiens des équipements a été augmentée et tous les policiers disposent de produits désinfectants pour eux et leur téléphone, par exemple.

Les citoyens qui veulent déposer une plainte sont invités à le faire par téléphone, à moins qu’une rencontre soit nécessaire. Dans ce cas, les mesures de distanciation sociale demandées par le gouvernement sont appliquées.

Les policiers disposent également de tout le matériel nécessaire pour se protéger s’ils doivent être en contact avec une personne qui pourrait représenter un risque potentiel, c’est-à-dire des gants, des lunettes et des masques.

Le maire a rappelé aux citoyens l’importance de respecter les mesures imposées. «C’est un devoir de citoyen, dit-il. On ne répétera jamais assez l’importance de la distanciation. Il faut éviter de sortir pour rien. Ce n’est pas d’être alarmiste, mais la claque, on ne l’a pas eue encore. Il faut être conscient de ça. On fait des pieds et des mains pour limiter les dommages.»

La Ville de Bromont a d’ailleurs mis à la disposition des citoyens un onglet qui porte sur la COVID-19 sur son site internet afin de répondre à leurs questions et de les informer de l’état de la situation.

Jusqu’ici, aucun mouvement de panique n’a été ressenti au sein du service de police, du moins aucun appel n’a été logé au 911 sans raison. «Les citoyens ont le bon réflexe et cognent aux bonnes portes. On n’a pas de problème à ce niveau-là», informe M. Villeneuve.