Les cuisines débordent de solidarité au Château Frontenac [VIDÉO]

Valérie Marcoux
Valérie Marcoux
Le Soleil
Les cuisiniers du Château Frontenac sont en voie de dépasser leur objectif initial qui était de produire 80 000 repas en quatre semaines pour les banques alimentaires du Québec. C’est plutôt 90 000 repas qui devraient finalement avoir quitté les fourneaux du Château d’ici la fin de cette quatrième semaine de cuisine solidaire.

Ce jeudi, Le Soleil a assisté à une cueillette de 12 000 portions de frittata préparées au Château Frontenac et envoyées à Moisson Québec qui répartit ensuite les repas à travers les organismes de sécurité alimentaire de la région de Québec et de l’est de la province.

Moisson Québec aide habituellement 125 organismes. Depuis le début de la pandémie, certains ont fermé et d’autres se sont élargis pour prendre le relais. «La demande de denrées a augmenté dans les organismes», informe Hélène Vézina, coordonnatrice à l’approvisionnement chez Moisson Québec. «Avec les pertes d’emplois et tout, il y a beaucoup de nouvelles personnes qui se présentent», rapporte-t-elle.

Dans ce contexte, Moisson Québec a revu à la hausse les quantités acheminées à certains organismes. Pour le moment, ceci est rendu possible grâce à des projets comme Les Cuisines solidaires et les dons, en argent ou en denrées alimentaires, qui ont afflué au début du confinement. «On a eu beaucoup de dons, mais on a donné tout autant. C’était vraiment un mois d’avril complètement fou», souligne Mme Vézina.

La recette de frittata utilisée cette semaine est une version adaptée, selon les ingrédients disponibles, de celle accessible en ligne sur le site de La Tablée des chefs.

La semaine de la frittata solidaire au Château

L’équipe de cuisiniers supervisés par le directeur culinaire du Château Frontenac, Frédéric Cyr, aura préparé 22 000 portions de frittata cette semaine, soit 2 000 de plus que prévu. Le directeur culinaire a même pris des projets supplémentaires pour continuer d’occuper ses cuisiniers d’expérience qui s’acquittent visiblement bien des commandes et des objectifs proposés par La Tablée des chefs dans le cadre du projet Les Cuisines solidaires.

Environ dix cuisiniers travaillent en même temps dans la cuisine. Ils pratiquent la distanciation sociale et utilisent le masque au besoin. Depuis peu, la température du personnel est prise chaque jour pour s’assurer que personne ne fasse pas de fièvre, un des syndromes de la COVID-19.

Frédéric Cyr est content de faire partie de ce projet porteur. Le chef a même effectué quelques livraisons de petite quantité par lui-même pour des personnes et des organismes qu’il connaissait déjà. 

L’équipe du Château Frontenac poursuivra sa participation à cette initiative pour quatre autres semaines. «On avait une possibilité de travailler sur 16 semaines, mais on regarde comment ça va se développer. La Tablée des chefs voulait aussi offrir l’opportunité à des plus petits restaurants de faire des trucs, parce qu’il y a une petite somme qui est donnée par portion», explique M. Cyr.

Des muffins pour la santé mentale

Un volet du projet qui a particulièrement interpellé Frédéric Cyr est la confection de muffins pour la fondation CERVO à Québec. En plus de livrer des repas à des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale, les intervenants de CERVO s’assurent que les personnes qui en ont besoin prennent leurs médicaments correctement. Pour y arriver, un intervenant va porter un muffin chez la personne afin de faire le suivi de sa prise de médicaments. «Je trouvais ça magnifique d’avoir ces personnes dans la ville de Québec qui font le tour de ces gens pour s’assurer qu’ils ne se désorganisent pas», partage Frédéric Cyr. Avant le début de la semaine nationale de la santé mentale qui se déroule du 4 au 10 mai, 700 muffins nutritifs ont été préparés pour cette fondation.