Le CHSLD de la Colline est le foyer d'éclosion le plus important au Saguenay.
Le CHSLD de la Colline est le foyer d'éclosion le plus important au Saguenay.

Les CHSLD seront ouverts aux proches aidants

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
Le gouvernement du Québec aurait finalement cédé devant les pressions des proches aidants et devrait permettre aux membres des familles des résidents de circuler dans les CHSLD pour des raisons de support moral ou physique, malgré le risque d’introduction du coronavirus dans des centaines de milieux sains où tous les services sont dispensés.

Le gouvernement du Québec aurait finalement cédé devant les pressions des proches aidants et devrait permettre aux membres des familles des résidents de circuler dans les CHSLD pour des raisons de support moral ou physique, malgré le risque d’introduction du coronavirus dans des centaines de milieux sains où tous les services sont dispensés.

On sait déjà que le gouvernement adoptera des mesures de déconfinement pour les résidences privées pour personnes âgées. Ces mesures toucheront également tout le volet CHSLD sous la responsabilité des CIUSSSS et des CISSS.

Le Quotidien a tenté d’obtenir une confirmation de la nouvelle au bureau de la ministre responsable des Ainés et des Proches aidants, Marguerite Blais. L’attachée de presse de Mme Blais a répondu simplement qu’elle ne confirmait aucune information.

Le gouvernement du Québec a procédé à la fermeture complète des CHSLD dans tout le Québec dès le début des mesures de confinement de la population pour contrer la propagation du virus. Malgré ces dispositions, le virus est parvenu à s’engouffrer dans plusieurs CHSLD de la métropole avec, comme conséquence, des décès à répétition de personnes âgées. Certains centres en région ont également connu des situations dramatiques, comme ce fut le cas au CHSLD de la Colline à Chicoutimi-Nord.

Selon des informations obtenues par Le Quotidien auprès de deux sources dignes de foi au sein de l’appareil gouvernemental, le gouvernement a finalement conclu qu’il était temps d’ouvrir les portes des CHSLD. Des mesures vont encadrer ces autorisations, mais elles ne permettront jamais de détecter des porteurs asymptomatiques qui ont été à l’origine de plusieurs « incendies » dans les CHSLD, car il est impossible de réaliser un test chaque matin à l’entrée des résidences.

Le gouvernement du Québec a ouvert la porte il y a trois semaines à l’accès des CHSLD aux aidants naturels en raison des drames qui se vivaient dans ceux de la Métropole sur une base quotidienne. Des personnes âgées ont été privées de soins de base dans ces établissements en raison de la pénurie de main-d’oeuvre.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la direction du CIUSSS avait accueilli avec beaucoup de réserve la décision du gouvernement d’ouvrir les portes de ces institutions. Depuis, le CIUSSS a répondu dans les différents points de presse que les critères d’admission étaient en préparation, mais que les familles des résidents appuyaient cette position de prudence.

De son côté, la FIQ régionale avait émis de très grandes réserves sur la possibilité que des personnes puissent entrer dans les CHSLD alors que ses membres confirmaient que les services étaient dispensés en quantité et qualité habituelles.

Dans la région, une photographie a fait le tour des médias sociaux alors qu’un individu s’était enchaîné devant un CHSLD.