Les barrages policiers levés le 11 mai au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Érigés le 28 mars dernier, les points de contrôles policiers aux entrées de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean seront levés le 11 mai. Le plan de déconfinement, expliqué mercredi après-midi, pourra toutefois être modifié selon l’évolution épidémiologique et les recommandations de la Santé publique.

La vice-première ministre du Québec et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a annoncé le plan de déconfinement des régions du Québec en ce qui a trait aux barrages policiers. Les dates de retrait des barrages diffèrent d’une région à une autre. 

Pour ce qui est du Saguenay-Lac-Saint-Jean, les policiers lèveront les barrages le 11 mai, tout comme en Outaouais, en Abitibi-Témiscamingue et dans le secteur de La Tuque. L’accès à la région est contrôlé depuis le 28 mars dernier. Le 11 mai, cela fera 45 jours que l’accès y est restreint. 

Ce sont les régions des Laurentides, de Lanaudière, de Chaudières-Appalaches et la municipalité de Rouyn-Noranda qui devraient être déconfinées en premier, soit le 4 mai. 

Le 18 mai, ce sera autour des régions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie, des îles de la Madeleine, de Charlevoix et de la Haute-Côte-Nord. 

Il n’y aurait pas encore de date fixée pour les régions plus éloignées, comme le Nord-du-Québec, la Basse-Côte-Nord, la Minganie, le Nunavik et les Terres-cries-de-la-Baie-James.