Le Mexique avait interdit temporairement aux travailleurs saisonniers de s'envoler vers le Canada; une décision qui a causé une onde de choc chez les agriculteurs qui dépendent de cette main-d'oeuvre étrangère.
Le Mexique avait interdit temporairement aux travailleurs saisonniers de s'envoler vers le Canada; une décision qui a causé une onde de choc chez les agriculteurs qui dépendent de cette main-d'oeuvre étrangère.

Le Mexique va recommencer à envoyer des travailleurs saisonniers au Canada

OTTAWA — Le gouvernement mexicain se dit prêt à permettre à nouveau aux travailleurs saisonniers de se rendre au Canada après avoir obtenu l'assurance que les mesures de supervision seraient renforcées afin de limiter les éclosions de COVID-19.

Au moins deux travailleurs mexicains sont morts au Canada et des centaines d'autres ont contracté le coronavirus au cours des dernières semaines dans des entreprises agricoles partout au pays.

La multiplication des cas a forcé le Mexique à interdire temporairement aux travailleurs saisonniers de s'envoler vers le Canada. Une décision qui a causé une onde de choc chez les agriculteurs qui dépendent de cette main-d'oeuvre étrangère.

Mexico annonce toutefois avoir conclu une entente avec Ottawa concernant des améliorations au programme encadrant les travailleurs étrangers temporaires.

Dans un communiqué publié dimanche, le gouvernement mexicain révèle que le gouvernement canadien s'est engagé à augmenter le nombre d'inspections et à soutenir davantage les travailleurs et les autorités mexicaines pour identifier et dénoncer les conditions de travail dangereuses.

Un groupe de travail commun formé de représentants des deux États doit également se pencher sur les enjeux liés aux conditions de ces travailleurs temporaires.

Dans une lettre adressée à l'ambassadeur du Mexique au Canada, la ministre de l'Emploi, Carla Qualtrough, s'est engagée à assurer la sécurité de ces personnes dont le travail est essentiel pour la sécurité alimentaire des Canadiens.

Selon la missive, dont La Presse canadienne a obtenu copie, Ottawa envisage notamment d'évaluer tous les cas d'éclosions dans des entreprises agricoles afin d'identifier les changements nécessaires à apporter. On suggère également d'augmenter la fréquence des inspections dans les établissements situés dans des régions touchées par de nouvelles éclosions.

Le gouvernement fédéral promet aussi de communiquer avec tous les producteurs agricoles qui accueillent des travailleurs mexicains pour s'assurer qu'ils respectent les consignes de prévention de la santé publique.

«Des sanctions sévères» seront imposées aux agriculteurs qui mettraient la santé des travailleurs étrangers à risque, promet la ministre dans sa lettre.