Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La vaccination à domicile a débuté ce week-end dans la région.
La vaccination à domicile a débuté ce week-end dans la région.

L'arrivée de doses du vaccin d'AstraZeneca permet d'amorcer la vaccination à domicile

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
L'arrivée dans la région de 6000 doses du vaccin d'AstraZeneca, qui continue d'alimenter les questionnements, vient de permettre au CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec de commencer la vaccination à domicile.

Cette vaccination a débuté en fin de semaine et a permis de vacciner des personnes ne pouvant se déplacer pour des raisons de santé ou de sécurité. Selon Gilles Hudon, le président et directeur général adjoint du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec, la vaccination à domicile permet au réseau d'amorcer plus rapidement la vaccination de ces personnes vulnérables.

«En plus d’être facilement déplaçable, le vaccin d’AstraZeneca est un très bon vaccin qui a démontré son efficacité contre les formes graves de la maladie, incluant les hospitalisations et les décès», dit M. Hudon par voie de communiqué.

Questionnée sur la sécurité du vaccin d’AstraZeneca lors de l’ouverture de la clinique de vaccination de la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières lundi après-midi, la directrice régionale de la Santé publique, Dre Marie-Josée Godi, a assuré que toutes les données scientifiques démontrent qu'il est sécuritaire et très efficace pour lutter contre le coronavirus.

«Le vaccin d’AstraZeneca demeure un vaccin tout aussi efficace que les autres vaccins administrés jusqu’à présent. Il a une efficacité pour lutter contre les maladies sévères nécessitant des hospitalisations. Et qui nous permet de rejoindre des personnes plus vulnérables», a mentionné Dre Marie-Josée Godi. 

«Tous les vaccins actuels sont bons. Autant les vaccins de Moderna, Pfizer-BioNtech et AstraZeneca. Le comité sur l’immunisation du Québec, nos experts québécois, l’a réaffirmé. C’est un vaccin homologué par Santé Canada qui est notre référence. Nous sommes rassurés quant à son efficacité et sa sécurité.»

Le vaccin d’AstraZeneca est aussi fort utile pour lutter contre le variant britannique du coronavirus, rappelle la Dre Godi. 

«C’est le variant qui est prévalent en ce moment au Québec. Je recommande le vaccin d’AstraZeneca à la population pour qui ce vaccin est offert de l’accepter. Ça permet de se protéger contre ces nouveaux variants qui prennent de l’ampleur sur notre territoire», a ajouté la directrice régionale de la Santé publique. 

Le CIUSSS rappelle que la vaccination à domicile est réservée notamment aux personnes qui ne peuvent quitter leur lit, qui ont besoin de deux personnes pour se déplacer ou qui ont des troubles de comportement faisant en sorte que leurs déplacements ne sont pas sécuritaires. C'est le CIUSSS qui détermine, après évaluation, quelles personnes ont droit à ce service.

Legault et Trudeau se font rassurants

Plus tôt dans la journée, François Legault et Justin Trudeau ont voulu se faire rassurants quant à la sécurité du vaccin d'AstraZeneca. Ce vaccin suscite des questionnements et de l'inquiétude depuis que des pays européens ont suspendu son utilisation en raison d'effets secondaires importants.

Selon le premier ministre du Québec, la santé publique du Québec affirme qu'il n'y a aucun risque à utiliser le vaccin d'AstraZeneca. Le premier ministre canadien s'appuie sur les propos de Santé Canada selon lesquels les vaccins approuvés au Canada sont sécuritaires.

L’Allemagne, l'Italie et la France ont annoncé lundi matin qu’elles suspendaient l’administration du vaccin développé par l’université Oxford et l’entreprise AstraZeneca. Cette décision a été prise après le signalement d’effets secondaires inquiétants, entre autres la formation de caillots sanguins. Aucun lien n'a encore été avéré entre ces effets secondaires et ce vaccin.

Avec l'Agence France-Presse et La Presse canadienne