Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La vaccination pourra s’accélérer dans la région au cours des prochaines semaines.
La vaccination pourra s’accélérer dans la région au cours des prochaines semaines.

La vaccination passe en vitesse supérieure dans la région

Sébastien Lacroix
Sébastien Lacroix
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
La Mauricie et le Centre-du-Québec ont reçu 2000 doses additionnelles du vaccin de Pfizer, ce qui permettra de faire du rattrapage pour la clientèle de 65 ans et plus. Il s’agit d’un retour du balancier, après que des doses eurent été prises chez nous pour être acheminées vers la région de Montréal il y a quelques semaines.

Ce sont donc 17 210 doses de Pfizer qui arriveront cette semaine. À cela s’ajoutent plus de 11 000 doses d’AstraZeneca qui pourront être administrées sans rendez-vous aux personnes de 55 à 79 ans. Il y a également la vaccination à domicile qui pourra reprendre dans la région pour les personnes qui sont dans l’incapacité de se déplacer.

«Avec une augmentation de l’arrivage des doses, on sera en mesure d’augmenter notre capacité de vacciner», a soutenu le PDG adjoint du CIUSSS MCQ, Gilles Hudon, qui croit qu’il sera possible de vacciner tout le monde d’ici le 24 juin.

Le cap des 100 000 doses administrées dans la région devrait d’ailleurs être franchi d’ici vendredi, ce qui représentera plus de 20% de la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec qui auront reçu une protection contre le coronavirus.

La vaccination sans rendez-vous pourra débuter dès jeudi pour les personnes de 55 à 79 ans qui désirent recevoir le vaccin plus rapidement grâce aux doses d’AstraZeneca.

Le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec a choisi des sites où il n’y avait pas de journées de vaccination pour accélérer la cadence. Ainsi, la vaccination débutera jeudi à l’aréna Gilles-Bourassa de Shawinigan-Sud, de 8h à 20h.

Ça se poursuivra vendredi au Centrexpo Cogeco de Drummondville et à l’aréna Gilles-Bourassa, le 10 avril à Drummondville, le 11 avril à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières et le 12 avril au Centre Sportif Sani-Marc de Victoriaville, toujours de 8h à 20h.

Pour éviter les rassemblements et les files d’attente, un système de coupons devrait être mis en place. «Comme on a fait avec les centres de dépistage, au début», a rappelé le PDG adjoint du CIUSSS MCQ, Gille Hudon, qui souhaite valider l’acceptabilité sociale du vaccin d’AstraZeneca dans la région.

«On va demander aux gens, peut-être, à la limite, de retourner à la maison et de revenir un peu plus tard, parce que nous avons une capacité de vaccination à l’heure par vaccinateur. Les gens devront s’armer de patience si jamais il y avait des attroupements, mais ce sera somme toute une bonne nouvelle.»

«On sera fin prêt à faire face à la musique. On va essayer d’administrer entre 2000 et 3000 vaccins, demain [jeudi], à Shawinigan, poursuit-il. Si la réponse est positive comme on l’anticipe, il y a fort à parier que d’ici le début de la semaine prochaine, nous aurons administré l’ensemble des 11 000 doses qu’on va recevoir aujourd’hui [mercredi].»

«On a un enjeu de ressources humaines aussi, continue M. Hudon. Ça va plutôt bien dans nos sites de vaccination de masse, mais là, le gouvernement nous demande d’ouvrir jusqu’à 20h et d’ajouter des plages horaires pour le vaccin d’AstraZeneca. On risque d’être confronté, éventuellement, à une pénurie de ressources, mais ce n’est pas le cas actuellement.»

D’autres doses du vaccin d’AstraZeneca arriveront à partir de la semaine prochaine. Il faudra toutefois prendre un rendez-vous sur le site de Clic Santé où ce sera clairement indiqué pour que les gens sachent qu’ils recevront ce vaccin.

Les 60 ans et plus d’ici la fin avril

Comme partout ailleurs au Québec, les personnes de 60 ans et plus de la région pourront prendre rendez-vous pour se faire vacciner, dès jeudi. En Mauricie et au Centre-du-Québec, ce sont 12 000 plages de rendez-vous additionnelles qui s’ajouteront. Celles-ci seront ouvertes à la fin avril ou au début du mois de mai, à moins de recevoir d’autres arrivages qui n’étaient pas prévus.

Il leur sera aussi possible de se présenter dans les cliniques sans rendez-vous pour recevoir un vaccin d'AstraZeneca, tout comme les personnes de 65 ans et plus qui souhaitent devancer leur rendez-vous.

Les personnes qui ont déjà un rendez-vous de planifié n'auront d'ailleurs qu'à le mentionner sur place et les équipes du CIUSSS MCQ procèderont à son annulation. Ce qui permettra de libérer de plages qui avaient déjà été réservées au cours des prochaines semaines. Il est d'ailleurs préférable d'avoir en main une carte d'hôpital pour faciliter le travail du personnel de l'admission.

Pour ce qui est des malades chroniques et des travailleurs essentiels, le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec prévoit être en mesure d’ouvrir la prise de rendez-vous à partir de la troisième semaine d’avril dans la région. «Si jamais on recevait des arrivages plus massifs de doses, ça nous permettrait d’ouvrir plus rapidement pour nos travailleurs essentiels qui, on les comprend, ont très hâte de se faire vacciner», a souligné Gilles Hudon.

Il y a également 1000 doses additionnelles qui seront réservées pour la vaccination à domicile. «Si jamais la demande était plus forte pour la vaccination à domicile, on ferait les répartitions nécessaires d’ici le début de la semaine prochaine», assure le PDG adjoint du CIUSSS MCQ.