Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le nombre de nouveaux cas a quelque peu baissé dans la région.
Le nombre de nouveaux cas a quelque peu baissé dans la région.

La capacité de dépistage sera rehaussée dans la région

Sébastien Lacroix
Sébastien Lacroix
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Si on observe une tendance à la hausse du nombre de nouveaux cas de COVID-19 qui se dessine dans la région depuis quelques jours, la demande pour les tests de dépistage continue d'être soutenue. Si bien que les autorités régionales de Santé publique ont décidé d'augmenter la capacité des principales cliniques de dépistage. Des décisions seront également prises pour ajuster la campagne de vaccination des doses d'AstraZeneca qui se poursuit dans la région, alors qu'une journée supplémentaire de sans rendez-vous a déjà été ajoutée à Saint-Tite.

La saison des rhumes et les nouvelles mesures pour les personnes en contact avec les cas dans les écoles font en effet en sorte d'augmenter l'affluence dans les cliniques désignées de dépistage. Si bien que ce sont entre 1800 à 2000 personnes par jour qui se font dépister dans la région depuis un peu plus de deux semaines.

Afin de répondre à la demande grandissante, le CIUSSS MCQ ajoutera des effectifs afin de faire passer la capacité de dépistage à 2800 au cours des prochains jours. Ce sont les cliniques de dépistage de Drummondville, Trois-Rivières, Shawinigan et Victoriaville qui sont visées. Tandis que la capacité demeurera la même à Nicolet, Louiseville, La Tuque, Fortierville et Parent.

C'est qu'actuellement, une personne qui souhaite se faire dépister doit attendre au moins 24 heures avant d'obtenir un rendez-vous. «On était habitué de pouvoir l'avoir dans la même journée, alors que là, c'est possible que ça aille au lendemain», rappelle l'agent d'information du CIUSSS MCQ, Guillaume Cliche.

«Ce qu'on observe et qui ne devrait pas arriver, c'est que les cellules familiales vont se faire dépister de façon préventive si un des membres présente des symptômes. Ils n'attendent pas d'avoir le résultat de la personne symptomatique. Ils se disent quant à ça, on va se faire dépister tous en même temps, raconte-t-il. Ça ne donne rien et ça va peut-être donner un «faux négatif». Ça vient aussi embourber le système de dépistage et ça prend des places à des gens. Parce qu'il y a eu des journées où nos cliniques étaient complètes.»

Pour ce qui est du délai pour obtenir le résultat, le personnel dans les laboratoires devrait être en mesure de répondre à la demande. Actuellement, le résultat est communiqué en 18,3 heures, en moyenne, indique le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec. On souhaite toujours le maintenir sous la barre des 24 heures.

32 nouveaux cas dans la région

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 est redescendu quelque peu, mardi, en Mauricie et au Centre-du-Québec. Le bilan rendu public par le CIUSSS MCQ en comptait en effet 32 après que le nombre soit monté à 45, la veille.

La répartition des nouveaux cas en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Les secteurs les plus touchés sont les MRC d’Arthabaska (8) et de Drummond (6), ainsi que la Ville de Trois-Rivières (6). Des cas sont aussi répartis dans les MRC de Mékinac (3), de l’Érable (3), de Nicolet-Yamaska (2), la Ville de Shawinigan (2), l’agglomération de La Tuque (1) et la MRC de Maskinongé (1).

Avec 17 personnes rétablies, le nombre de cas actifs a continué d’augmenter, mardi, avec un ajout de 14. On en comptait 248, soit 101 en Mauricie et 147 au Centre-du-Québec.

Le taux de cas actifs de 45 par 100 000 habitants de la région est encore l’un des plus enviables. C’est mieux que la Côte-Nord (51,4) qui passera de la zone jaune à la zone orange, mais également de l’Estrie (67,6) et du Saguenay-Lac-Saint-Jean (77,2) qui sont au même palier d’alerte que la région.

Le nombre de variants présomptifs s’élève maintenant à 268, selon l’Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ). C’est 14 de plus que la veille qui ont été positifs au criblage. Il y a encore seulement trois cas dont la souche britannique a été confirmée.

Un autre indicateur à surveiller, ce sont les hospitalisations qui ont augmenté quelque peu, mardi. Dans le bilan rendu public par le CIUSSS MCQ, on en comptait trois de plus que la veille, pour un total de 17.

Le nombre de patients aux soins intensifs est demeuré inchangé, avec cinq, ce qui représente 50% de la capacité d’accueil de la région pour les soins intensifs.

Même si le taux de jeunes a augmenté quelque peu dans les admissions, ce sont encore majoritairement des personnes âgées de plus de 65 ans qui sont hospitalisées pour la COVID-19 au CHAUR de Trois-Rivières.

Une journée supplémentaire à Saint-Tite

Le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec a annoncé une journée supplémentaire de clinique sans rendez-vous avec les doses d'AstraZeneca, lundi prochain, à Saint-Tite, de 8h30 à 16h. Il s'agissait du seul secteur qui n'avait pas été visité depuis le début de la campagne, jeudi dernier.

Une décision sera également prise mercredi ou jeudi concernant le maintien ou non de la quatrième journée de vaccination qui doit se tenir à Louiseville, samedi, de 8h à 18h.

Rappelons que la première journée, lundi, avait été plutôt tranquille, alors que seulement 600 des 1000 doses disponibles ont été administrées. Il semblait y avoir un meilleur achalandage, mardi, mais le bilan final n'était toujours pas connu, en début de soirée, et on ne savait pas si toutes les doses avaient pu être écoulées.

Comme le délai était trop court pour annuler la journée de mercredi, le CIUSSS MCQ a décidé de la maintenir pour les gens qui avaient prévu s'y rendre.

Il y aura également des cliniques sans rendez-vous, avec AstraZeneca, mercredi, à La Tuque, de 9h à 17h, jeudi, à Drummondville, de 9h à 20h, et vendredi, à Nicolet, de 8h à 16h.

Les doses d'AstraZeneca qui ne seraient pas administrées pourraient être transférées vers d'autres sites pour d'autres cliniques sans rendez-vous ou encore permettre l'ouverture de plages supplémentaires.

Cette semaine, les personnes de 55 ans à 79 ans (année de naissance 1966 ou avant) peuvent prendre rendez-vous à Trois-Rivières, mercredi, Shawinigan, jeudi et vendredi, Drummondville, vendredi et samedi, et Victoriaville, samedi, pour recevoir le vaccin d'AstraZeneca.

Des pharmacies se sont également ajoutées sur le site de Clic Santé pour prendre des rendez-vous. On en trouve maintenant à Drummondville, Nicolet, Louiseville et Trois-Rivières.

Dans la région, ce sont 116 325 doses qui ont été administrées en Mauricie et au Centre-du-Québec, selon les données rendues publiques par le gouvernement, mardi avant-midi. Ce qui représente 22,3% de la population de la région qui est maintenant vaccinée.

Par ailleurs, le CIUSSS MCQ a fait savoir que les travailleurs essentiels et les personnes avec une maladie chronique et un problème de santé augmentant le risque de complications de la COVID-19 pourront prendre rendez-vous dès jeudi matin, à 8h, en Mauricie et au Centre-du-Québec. 

Sans rendez-vous

- mercredi 14 avril : Louiseville (8h à 18h) et La Tuque (9h à 17h)
- jeudi 15 avril : Drummondville (9h à 20h)
- vendredi 16 avril: Nicolet (8h à 16h)
- samedi 17 avril: Louiseville (8h à 18h à confirmer selon l'achalandage des jours précédents)
- lundi 19 avril : Saint-Tite (8h30 à 16h)

Avec rendez-vous (sur www.clicsante.ca)

- Shawinigan (jeudi et vendredi)
- Victoriaville (samedi)
- Drummondville (vendredi et samedi)
- Trois-Rivières (mercredi)

Et dans plusieurs pharmacies.