La SCS affirme que les réserves nationales sont encore suffisantes, mais que l'annulation de nombreux rendez-vous est une situation «préoccupante».

Hausse «préoccupante» des rendez-vous annulés à la Société canadienne du sang

La Société canadienne du sang (SCS) est préoccupée par la hausse des annulations de rendez-vous pour des dons en raison de la pandémie de COVID-19.

Dans un communiqué diffusé lundi matin, la SCS rappelle qu'elle doit «couvrir chaque besoin» d'un bout à l'autre du pays – sauf dans la Belle Province, où les dons de composants sanguins sont sous la responsabilité d'Héma-Québec.

«Les patients comptent sur les donneurs, a fait valoir dans le communiqué le Dr Isra Levy, vice-président aux affaires médicales et à l’innovation de la SCS. Nous avons tous les jours besoin de sang et de produits sanguins pour les patients qui doivent se faire opérer, pour ceux qui suivent un traitement contre le cancer ou ceux qui sont victimes d’accidents graves, comme les accidents de la route.»


La SCS affirme que les réserves nationales sont encore suffisantes, mais que l'annulation de nombreux rendez-vous est une situation «préoccupante».

«Au Canada, le don de sang est sécuritaire, assure la SCS. Nous avons mis en place, dans nos centres de donneurs, des mesures rigoureuses d’aseptisation et de prévention des infections afin de protéger les donneurs, nos employés et les bénévoles. Toute personne qui souhaite faire un don fait l’objet d’un examen minutieux destiné à détecter tout signe – même minime – de maladie au moment de la prise de rendez-vous et à l’arrivée au centre de donneurs. Au moindre symptôme, la personne est exclue du don de sang et est invitée à ne pas se présenter ou rester au centre.»