Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford
Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Enquête sur les soins de longue durée en Ontario: il pourrait y avoir des audiences publiques

Les commissaires qui ont été choisis pour mener l’enquête indépendante sur le système de soins de longue durée en Ontario pourront contraindre certaines personnes à témoigner ou à fournir des preuves, citer des témoins à comparaître et tenir des audiences publiques.  

Le gouvernement progressiste-conservateur de Doug Ford a enfin offert les détails quant à la Commission d’enquête indépendante sur la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée. 

À la tête de cette commission siégera entre autres le juge en chef adjoint Frank N. Marrocco. Ce dernier était à la tête de l’enquête menée en Ontario à la suite de la tragédie de Walkerton, une épidémie d’E. coli causée par l’eau contaminée à Walkerton, qui avait engendré plusieurs morts en mai 2020. 

Le gouvernement ontarien a aussi choisi, pour mener l’enquête, l’ancienne cadre supérieure de la fonction publique de l’Ontario Angela Coke et l’ex président-directeur général de l’Hôpital d’Ottawa, le Dr Jack Kitts, qui vient de prendre sa retraite après 18 ans à la barre de l’Hôpital. 

Le premier ministre Ford a promis qu’il accordera la pleine indépendance aux trois commissaires. « Je veux des réponses », a-t-il répété en conférence de presse. 

À LIRE AUSSI: COVID-19: une différence entre les foyers pour aînés privés et publics en Ontario?

> Une belle retraite pour Mike Harris

L’opposition officielle à Queen’s Park réclame, depuis le début de la pandémie, une enquête publique et indépendante complète plutôt qu’une commission d’enquête. 

L’enquête se penchera sur la transmission de la COVID-19 dans les foyers pour aînés, l’impact du virus sur les résidents, les employés et les familles, et l’efficacité des mesures prises par la province pour prévenir, isoler et contenir le virus. 

M. Ford s’est engagé à dépenser les frais qui seront nécessaires pour une réforme complète du système de soins de longue durée. 

Rappelons que la crise de la COVID-19 a particulièrement touché les foyers de soins de longue durée qui sont gérés par des corporations privées. 

Leurs conclusions seront présentées d’ici avril 2021, selon les délais fixés par la ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton.