Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Découragées par les problèmes avec le site clicsanté, de nombreuses personnes sont venues en présence prendre un nouveau rendez-vous pour obtenir leur seconde dose de vaccin contre la COVID-19, causant un fort achalandage à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières.
Découragées par les problèmes avec le site clicsanté, de nombreuses personnes sont venues en présence prendre un nouveau rendez-vous pour obtenir leur seconde dose de vaccin contre la COVID-19, causant un fort achalandage à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières.

Devancement de la deuxième dose: embouteillage à la Bâtisse industrielle

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Un fort achalandage a été enregistré jeudi au site de vaccination de Trois-Rivières, alors que de nombreuses personnes ont préféré venir prendre un nouveau rendez-vous pour recevoir une seconde dose de vaccin contre la COVID-19 en personne.

Le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec avait proposé cette alternative pour les personnes frustrées de ne pouvoir prendre rendez-vous en ligne en raison de problèmes techniques sur le site Clicsanté. Le réseau de la santé a manifestement été victime de son succès, puisque la file d’attente était nettement plus longue que d’habitude, du moins pendant une bonne partie de la journée. Selon ce que Le Nouvelliste a pu constater sur place, une certaine confusion s’est installée, puisqu’on recevait à la fois des personnes venues se faire inoculer avec et sans rendez-vous, tant pour une première dose que pour une deuxième. Sans compter les nombreuses personnes venues devancer leur rendez-vous sur place. 

«Effectivement, il y a eu pas mal d’achalandage à la Bâtisse industrielle, confirme Julie Michaud, agente d’information au CIUSSS. Mais le personnel était en quantité suffisante.»

Selon Mme Michaud, une employée était attitrée à la prise d’un nouveau rendez-vous pour les personnes voulant devancer leur deuxième dose du vaccin Pfizer. Une deuxième employée a été attitrée à cette fonction en après-midi, en raison du nombre de personnes venues pour cette raison. 

Pour certains, le fait de se déplacer plutôt que de prendre un nouveau rendez-vous en ligne a eu du bon: 81 personnes ont pu obtenir le jour même le rappel de leur vaccin. Le CIUSSS recommande toutefois de privilégier la prise d’un nouveau rendez-vous en ligne, quitte à être tenace. 

«J’ai des gens autour de moi qui ont essayé d’obtenir un rendez-vous sans succès, mais le lendemain, elles ont pu le faire», assure Mme Michaud. 

Mme Michaud ajoute que 4000 plages horaires consacrées au devancement de la deuxième dose ont été ajoutées dans la région, jeudi. Elle rappelle également qu’il n’est pas obligatoire de prendre rendez-vous à nouveau pour la deuxième dose du vaccin contre la COVID-19: celui octroyé après avoir reçu une première dose demeure valide. 

En date de jeudi, un peu plus de 313 000 personnes avaient reçu une première dose seulement, soit 60 % de la population. Près de 37 000 personnes avaient reçu une seconde dose, soit 7 % de la population. Rappelons que la cible minimale du CIUSSS est 392 042 personnes vaccinées. Les personnes qui ont reçu une seconde dose de vaccin étaient plus nombreuses (3207) que celles ayant reçu leur première dose (2085), mercredi. 

Plus d’informations sur le déroulement de la vaccination sont disponibles sur le site internet du CIUSSS.

Huit nouveaux cas et autant de guérisons

Le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec comptait jeudi autant de personnes nouvellement guéries que de personnes nouvellement infectées par la COVID-19, soit huit. Un nombre qui demeure donc similaire à la moyenne de la dernière semaine. 

La quasi totalité des nouveaux cas sont survenus au Centre-du-Québec. On en compte en effet quatre dans la MRC de Nicolet-Yamaska, trois dans la MRC de Drummond et un seul à Trois-Rivières. 

Avec cette égalité des nouveaux cas et des personnes nouvellement rétablies, le nombre de cas actifs est donc demeuré inchangé, jeudi, à 72. On en compte toutefois cinq de moins en Mauricie, pour un total de 21, alors qu’il y en a cinq de plus au Centre-du-Québec, pour un total de 51. 

Le CIUSSS rapporte toutefois une nouvelle installation dans un milieu d’hébergement, à Trois-Rivières. En effet, un employé et un résident de la Résidence Sainte-Famille ont contracté la maladie, indique-t-on. 

Le nombre d’hospitalisations demeure par ailleurs loin des pics enregistrés au plus fort de la troisième vague. On comptait cependant une personne de plus qui a dû être hospitalisée en raison de la COVID-19, pour un total de cinq. Trois de ces personnes se trouvent toujours aux soins intensifs. 

Le CIUSSS ne rapporte aucun nouveau décès.

Aucun nouveau cas relié aux variants à surveillance rehaussée n’a été rapporté par l’INSPQ, jeudi. Rappelons que la région a enregistré jusqu’à présent 102 cas du variant britannique et 3 du variant indien.