Le directeur du Service de police de Granby, Bruno Grondin, explique que les mesures de protection qui devaient être mises en place l’ont été.

Des mesures déployées par la police de Granby

Désinfection des véhicules de patrouille et des équipements de travail. Questions supplémentaires auprès des appelants à la centrale 911. Distanciation sociale entre collègues. Toutes les mesures qui devaient être mises en place au sein du Service de police de Granby pendant la pandémie l’ont été, assure la direction.

« L’important, c’est la sécurité de notre personnel », indique d’entrée de jeu le directeur du corps policier, Bruno Grondin.

La décontamination figure parmi une première série de mesures mises en place pour affronter la pandémie. Tous les véhicules de patrouille et les équipements utilisés par les policiers sont ainsi décontaminés quotidiennement. Les agents ont également reçu un protocole pour désinfecter leur uniforme.

Une mesure de prévention a également été mise en place à la centrale 911, qui affecte les policiers sur les interventions. Des questions supplémentaires sont formulées aux appelants au bout du fil pour vérifier si une personne présente sur les lieux de l’intervention pourrait potentiellement être contaminée.

Si c’est le cas, masques, gants et lunettes de protection seront enfilés par les agents, comme c’est le cas pour l’ensemble des corps policiers. « C’est pour protéger les policiers et la personne auprès de qui on doit intervenir », indique le chef de police.

Les citoyens qui doivent se rendre au poste de la rue Simonds peuvent encore le faire. La disposition des lieux, c’est-à-dire l’aménagement d’une vitre entre le policier à l’accueil et le visiteur, ne permet aucun contact direct entre eux, précise M. Grondin. « Les gens peuvent venir et on peut prendre des rapports. On évite les contacts et on évite de faire rentrer le public dans nos locaux », précise-t-il.

La distanciation sociale est aussi de mise. Le personnel qui pouvait travailler à la maison le fait. Les rencontres entre les policiers, qui se tenaient auparavant dans des salles plus étroites, ont maintenant lieu dans les garages du poste et sont de plus courte durée. Avec l’arrivée du beau temps, elles seront même déménagées... dans le stationnement !

Plus que jamais, la direction du corps policier veut voir ses agents sur le terrain pour assurer la sécurité des citoyens. Les pistes cyclables sont notamment fort achalandées depuis quelques jours. « On va être très présents dans les endroits publics », insiste le directeur.

Il en profite pour demander aux automobilistes de redoubler de prudence dans leurs déplacements. « On leur demande de réduire leur vitesse et de porter une attention particulière avec la présence nombreuse des piétons et des cyclistes. On leur demande d’être prudents et tolérants », dit le chef de police.