La région compte un cinquième cas de COVID-19, confirmé samedi.

COVID-19: un 5e cas dans la région

TROIS-RIVIÈRES — Une cinquième personne a été testée positivement pour la COVID-19 en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec n'a pas souhaité préciser dans laquelle des deux régions ce cas a été recensé. Il précise toutefois qu'il s'agit d'une personne qui revient de voyage et non d'un cas de contamination dans la communauté.

Il s'agit du second cas déclaré dans la région en deux jours. Le cas signalé vendredi par les autorités de santé publique est également une personne qui a contracté la maladie à son retour de voyage. Selon Radio-Canada, il s’agirait d’une personne de Shawinigan.

Rappelons que les trois premiers cas déclarés dans la région sont trois personnes travaillant à Trois-Rivières. Deux d’entre elles sont des employés d’Innovation et développement économique et l’autre est un employé de la Ville.

Pour la province, le bilan est monté à 181 cas, samedi. Quatre autres personnes ont perdu la vie des suites de la COVID-19, ce qui porte à cinq le nombre de victimes québécoises depuis le début de la pandémie. Une personne est guérie

Centres de prélèvement

Le CIUSSS a indiqué samedi qu’il maintenait la fermeture des centres de prélèvement du 23 au 29 mars inclusivement, dans l’optique de limiter les risques de propagation de la COVID-19. Les services sont toutefois maintenus pour les urgences, ou lorsque la condition de santé d’une personne les requiert.

Ces centres pourraient toutefois rouvrir à partir du 30 mars. Le CIUSSS indique être en train de développer un mode de fonctionnement par rendez-vous, ce qui permettrait de limiter l’achalandage et d'assurer la sécurité des gens qui ont recours à ce service. Les modalités d’accès seront annoncées prochainement.

Le CIUSSS rappelle par ailleurs au public l’importance d’appliquer les mesures préventives pour limiter la propagation de la COVID-19, soit de se laver ou de se désinfecter souvent les mains, d’éviter le contact direct comme les poignées de mains et accolades, de garder une distance d’un mètre entre chaque personne et de se couvrir la bouche et le nez avec le bras lorsque l’on éternue.