COVID-19: les Canadiens conservent leurs habitudes d'achats alimentaires  [VIDÉO]

HALIFAX — Un nouveau sondage conclut que depuis l’éclatement de la crise de la COVID-19, un peu plus de huit Canadiens sur dix ont maintenu leur habitude de se rendre dans les marchés d’alimentation.

Le sondage publié mardi par la maison Angus Reid mené en collaboration avec l’Université Dalhousie, en Nouvelle-Écosse, précise cependant qu’à peine 17 % des répondants n’ont pas du tout modifié leurs habitudes d’achat, et que 64 % vont au marché moins souvent et qu’ils achètent davantage de denrées à chaque visite.

Parmi les 1503 Canadiens sondés le 30 avril, 8 % ont dit fréquenter les marchés moins souvent, car ils achetaient davantage en ligne, et 6 % ont déclaré qu’une autre personne y allait à leur place.

Le sondage démontre aussi que les phénomènes d’achat de panique et d’accumulation excessive, largement observés en début de pandémie, ne sont plus mesurables dans la plupart des magasins du Canada.

D’autre part, 95 % des répondants ont remarqué que les panneaux de protection en plexiglas étaient désormais utilisés dans les magasins d’alimentation; 91 % ont constaté l’apparition de flèches indiquant la direction à prendre dans les allées; et 90 % ont pris note d’une sécurité accrue afin de limiter le nombre d’acheteurs en magasin.

De plus, 58 % des Canadiens, mais seulement 29 % des Québécois, ont remarqué que les préposés aux caisses portaient des masques.

Lorsqu’ils arrivent à la maison avec leurs achats en alimentation, 42 % des répondants procèdent à leur désinfection.

Enfin, les sondeurs ont voulu savoir si la pandémie laissera des traces dans les habitudes des consommateurs lorsqu’elle aura pris fin.

Cuisiner davantage

Au total, 47 % des Canadiens ont dit avoir l’intention de cuisiner davantage. Quant aux restaurants, 17 % des Canadiens, surtout les plus jeunes, s’attendent à les visiter plus souvent qu’avant la crise.

Une hausse du recours aux commandes régulières de nourriture en ligne est prévisible: elle intéressera 9 % de Canadiens, comparativement à moins de 2 % avant la pandémie.

Enfin, le sondage a observé que 6 % des Canadiens ont l’intention d’utiliser plus fréquemment les applications de livraison de nourriture et que 2 % prévoient commander des trousses de repas plus souvent après la pandémie.

Ces dernières données incitent l’Université Dalhousie à prévoir qu’en 2020, la crise de la COVID-19 fera gonfler à plus de 2,5 milliards $ les ventes des applications de livraison de nourriture.

L’échantillon du sondage comporte une marge d’erreur de plus ou moins 3,1 %, 19 fois sur 20.