Le premier ministre ontarien, Doug Ford, a lancé un avertissement à certaines entreprises qui profitent de la situation actuelle pour hausser considérablement leurs prix. 

COVID-19: Doug Ford en a ras-le-bol des entreprises malicieuses

TORONTO — Le premier ministre ontarien Doug Ford en a eu assez d’entendre dire que des entreprises augmentent le prix de certains produits désinfectant durant la crise de la COVID-19. Jeudi, il a exposé le nom d’un épicier torontois, Pusateri, qui avait affiché au coût de 30$ une boîte de lingettes Lysol.

Le premier ministre de l’Ontario le répétait déjà depuis quelques jours: « Je n’hésiterai pas à nommer les entreprises qui profitent des gens ».

C’est en plein ce qu’il a fait durant sa conférence de presse quotidienne, jeudi. « C’est dégueulasse, absolument dégueulasse », a-t-il pesté, furieux, en parlant de l’augmentation exorbitante du prix à l’unité des boîtes de lingettes désinfectantes Lysol chez l’épicier Pusateri, qui compte une dizaine de succursales dans la région du Grand Toronto.

À LIRE AUSSI: L'Est ontarien déclare l'état d'urgence

> Le bilan s’alourdit, encore des décès à prévoir à Ottawa

Le président-directeur général de l’entreprise familiale, Frank Luchetta, a indiqué dans une déclaration envoyée aux médias qu’il s’agissait en fait d’une erreur, s’excusant à ses clients. 

M. Luchetta a promis un remboursement à toutes les personnes qui ont acheté ce produit. 

Le premier ministre a conclu en affirmant que son cabinet imposera des mesures afin de rendre illégal ce genre d’augmentation des prix.  


« C’est dégueulasse, absolument dégueulasse! »
Doug Ford

« Une semaine critique » en Ontario

Même si on n’est que jeudi, le médecin en chef de l’Ontario, le Dr David Williams, a affirmé en conférence de presse qu’il s’agit d’« une semaine critique » dans la province, qui compte maintenant 15 décès liés au coronavirus.

Six personnes sont mortes entre mercredi et jeudi.

La plupart des personnes décédées avaient plus de 70 ans, sauf deux d’entre elles. 

L’Ontario a aussi enregistré 170 nouveaux cas entre mercredi et jeudi, portant le total du nombre de cas à 858. Il s’agit d’une augmentation de 25%.

Le Dr David Williams

La province vit actuellement un situation importante d’accumulation des tests en attente d’analyse. L’attente grimpe de jour en jour. Présentement, les Ontariens doivent attendre en moyenne quatre jours avant de savoir s’ils sont atteints, ou pas, du coronavirus, et 2439 résultats de tests ont été réalisés au cours des 24 dernières heures.

Selon la médecin en chef adjointe de l’Ontario, la Dre Barbara Yaffe, 80 personnes ont été hospitalisées en lien avec la COVID-19 en Ontario depuis la mi-janvier. 

29 patients sont actuellement en soins intensifs, ce qui représente une augmentation de 12 personnes par rapport aux chiffres de mercredi, et 20 de ces patients sont sous respiration artificielle.