COVID-19: 33 nouveaux cas en Mauricie et 5 au Centre-du-Québec

Trois-Rivières — La Mauricie et le Centre-du-Québec comptent désormais 711 cas confirmés de COVID-19, soit 38 de  plus que vendredi. La région ne déplore cependant aucun nouveau décès. Du côté du CHSLD Laflèche, vers lequel l’attention de toute la province est tournée depuis quelques jours, on compte six nouveaux cas, soit deux résidents et quatre employés de plus que la veille, pour un triste total de 157 cas.

Le bilan québécois, quant à lui, se chiffrait samedi à 12 292 cas confirmés, soit 615 de plus que la veille. On compte par ailleurs 48 nouveaux décès, portant à 289 le nombre de personnes ayant succombé à des complications liées à la maladie depuis le début de la pandémie. La Mauricie continue d’être une des régions les plus durement touchées par l’infection, en dehors de la grande région métropolitaine. Maskinongé et le Centre-de-la-Maurice présentent même les taux de contagion per capita les plus importants au Québec. Statistique plus réjouissante, 167 personnes sont maintenant officiellement guéries de la maladie dans la région, une hausse de 23 par rapport à la veille.

Du côté de l’usine ATrahan d’Olymel à Yamachiche, qui a annoncé samedi la réouverture de l’usine après 14 jours de fermeture, le nombre de cas recensé est maintenant de 113, comparativement à 104 la veille. Soulignons toutefois que les chiffres incluent maintenant les contractuels de l’entreprise.

Les malades sans ressources accueillis à Nicolet?

Des informations obtenues par Le Nouvelliste indiquent que l’École nationale de police de Nicolet aurait eu la directive de se préparer à accueillir des personnes atteintes de la COVID-19. À la Ville de Nicolet, on confirme avoir eu vent du projet, et que si celui-ci doit aller de l’avant, ça sera avec l’assurance que toutes les mesures visant à assurer la sécurité de la population seront en place.

Au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, on confirme qu’une directive a été émise pour évaluer les besoins en hébergement communautaire apte à recevoir des personnes atteintes de la maladie, pour qui il ne serait pas possible de se soumettre aux consignes de confinement. 

L’École nationale de police est bel et bien un endroit qui pourrait être ciblé, mais le tout demeure au stade de projet et rien n’indique à brève échéance que celui-ci ira de l’avant, assure Geneviève Jauron, porte-parole du CIUSSS. Différents scénarios sont par ailleurs à l’étude, maintient-elle. Les personnes vivant en situation d’itinérance, atteintes d’autisme ou de pertes cognitives sont citées à titre d’exemples de clientèles pouvant être visées par pareille mesure.

Des iPad pour briser l’isolement

La situation dramatique qui sévit au CHSLD Laflèche et le confinement général qui touche l’ensemble des établissements publics de soins de longue durée de la région ont poussé les autorités à déployer des ressources visant à briser l’isolement. C’est ainsi qu’une soixantaine d’appareils iPad ont été distribués dans le réseau pour permettre à la clientèle d’entrer en contact avec des proches. 

Des ressources supplémentaires en animation seront aussi dépêchées dans les différents établissements pour assister les bénéficiaires dans l’utilisation de la technologie, souligne Geneviève Jauron. L’achat des appareils a notamment été rendu possible grâce au soutien financier de différentes fondations, dont la Fondation SSS de l’Énergie, indique-t-on. Sur la soixantaine d’appareils, 14 sont affectés au CHSLD Laflèche. L’apport de la technologie à des fins sociales était déjà présente dans les établissements du réseau, mais la situation actuelle a décuplé les besoins, relate Mme Jauron.


***

Les autorités régionales n’ont pas tenu de point de presse samedi. Les chiffres rendus publics vont comme suit:

Répartition des cas dans la région

Total des cas: 711

Mauricie: 609

•    Trois-Rivières: 236

•    Centre-de-la-Mauricie: 240

•    Maskinongé: 107

•    Vallée-de-la-Batiscan: 26

•    Haut-Saint-Maurice: 0

Centre-du-Québec: 95

•    Bécancour-Nicolet-Yamaska: 11

•    Drummond: 76

•    Arthabaska-et-de-l’Érable: 13

Décès dans la région: 33

* Certains cas restent à être associés

à un territoire


— Avec Matthieu Max-Gessler