Les 2673 écoles primaires et secondaires du Québec, publiques ou privées, resteront donc fermées au minimum jusqu’au 4 mai, soit au moins cinq semaines de plus que les deux semaines déjà décrétées, le 13 mars.
Les 2673 écoles primaires et secondaires du Québec, publiques ou privées, resteront donc fermées au minimum jusqu’au 4 mai, soit au moins cinq semaines de plus que les deux semaines déjà décrétées, le 13 mars.

COVID-19 : pas d'école avant mai

Les écoles primaires et secondaires du Québec ne rouvriront pas avant le mois de mai. C'est ce qu'a laissé entendre le premier ministre François Legault, vendredi, lors de son point de presse quotidien sur la lutte au coronavirus.

Les écoles primaires et secondaires du Québec ne rouvriront pas avant le mois de mai, à cause du coronavirus. C’est ce qu’a laissé entendre le premier ministre François Legault, vendredi.

«Il y a deux secteurs : il y a le primaire, secondaire, puis il y a le cégep puis les universités. Je pense que les cégeps puis les universités, on va réussir à faire des cours à distance, pour être capable de compléter l’année scolaire d’ici l’été», a répondu M. Legault, lors de son point de presse tenu chaque jour en compagnie de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, ainsi que du directeur national de la Santé publique du Québec, Horacio Arruda.

«Concernant les écoles, on regarde différents scénarios. C’est peu probable qu’il y ait un retour fin mars. On est en train de regarder si on peut essayer de viser le début du mois de mai, mais ce sont différents scénarios qui sont examinés.

«D’enseigner en ligne à des enfants plus jeunes, ça semble très difficile. Je pense entre autres à tous les enfants qui ont des difficultés. Donc, on regarde différents scénarios. On devrait être en mesure, au cours des prochains jours, de donner une indication plus claire.»

Les 2673 écoles primaires et secondaires du Québec, publiques ou privées, resteront donc fermées au minimum jusqu’au 4 mai, soit au moins cinq semaines de plus que les deux semaines déjà décrétées, le 13 mars.

Les milieux de garde en petite enfance n’ont pas été abordés par le premier ministre, mais il est vraisemblable que l’ordre de fermeture restera valide là aussi jusqu’au début de mai.

Plus d’un million d’élèves de 4 à 18 ans fréquentent nos écoles. Avec les centres de formation professionnelle et aux adultes, on ajoute près de 300 000 étudiants. Les garderies s’occupent de 300 000 enfants de 0 à 4 ans. Au total, ce sont donc plus de 1,6 million de bambins et d’élèves qui devraient rester en congé forcé.

Foyer à Granby

Le gouvernement du Québec a annoncé vendredi que 139 personnes avaient été déclarées positives à la COVID-19 jusqu’ici, soit 18 cas supplémentaires par rapport à jeudi. Dix étaient hospitalisés, six aux soins intensifs.

Malgré l’absence de nouveaux cas dans les 24 heures précédentes, une inquiétude se fait sentir dans la région de l’Estrie, plus précisément la ville de Granby et ses environs.

Avec 26 cas sur 139, l’Estrie affiche près de 20 % des cas avérés au Québec pour moins de 5 % de la population. Montréal reste la région la plus touchée, avec 31 cas.

«Il n’est pas question de fermer la région de l’Estrie, il n’est pas question de fermer la région de Montréal. Ça, c’est toutes des fausses rumeurs», a insisté M. Legault, qui avait déjà demandé la veille d’éviter tout déplacement non essentiel entre les régions.

Dimanche, le premier ministre s’empêchera lui-même d’aller célébrer le 26e anniversaire de son fils, Victor, qui vit à Montréal.

Le Dr Arruda s’est attardé au cas de l’Estrie. «Il y a peut-être des gens qui vont me dire : “Pourquoi on n’isole pas l’Estrie? ” Pour en arriver à une décision de bloquer complètement et d’isoler l’Estrie, il faut avoir les bons critères puis une bonne analyse. Il y a beaucoup d’information qui circule. Moi, je veux qu’on base nos choses sur ce qu’on a puis pas non plus sur les rumeurs.

«Les petits foyers qui peuvent être gros selon vous, parce qu’on les voit gros parce que c’est Granby, si vous les placez dans une perspective québécoise, c’est encore petit. Mais on ne le néglige pas», a-t-il assuré.

Fabriquer nos masques

On entend depuis plusieurs jours que certains équipements médicaux comme les masques et les respirateurs viendront à manquer. Mais MM. Legault, Arruda et Mme McCann répètent qu’il n’existe aucune pénurie au Québec en ce moment.

«On travaille quand même sur des scénarios plus pessimistes pour être prêts, au cas où. On a commencé à parler avec des entreprises, si c’est nécessaire, pour construire des respirateurs, pour fabriquer des masques, pour fabriquer tous les équipements qui pourraient être essentiels s’il y avait une situation qui devenait beaucoup plus critique», a expliqué M. Legault, faisant écho à une annonce semblable réalisée plus tôt dans la journée par le premier ministre canadien, Justin Trudeau.

«On parle avec le gouvernement fédéral, on parle avec le gouvernement de l’Ontario. Il y a des entreprises, déjà, qui nous offrent leur collaboration. Des entreprises qu’on a sollicitées, mais les masques puis les respirateurs, c’est certain que tout le monde, dans le monde, va en chercher», constate le premier ministre québécois.

Dodo au téléphone

Alors que Loto-Québec ferme ses terminaux physiques, où les gens achètent et valident leurs billets de loterie, la majorité des magasins peuvent rester ouverts.

Tout comme les chantiers de construction, en prenant toutes les précautions nécessaires. Il pourrait même y en avoir davantage, le gouvernement souhaitant devancer ses projets d’infrastructure pour fragiliser le moins possible ce secteur de 260 000 travailleurs.

Par ailleurs, depuis vendredi soir, plusieurs Québécois de 70 ans et plus reçoivent un appel téléphonique automatisé de Dominique Michel ou de Bernard Derome. L’humoriste de 87 ans et le lecteur de nouvelles de 76 ans ont enregistré des messages pour convaincre les aînés de suivre les consignes d’isolement et d’hygiène reliées au coronavirus.

quebec.ca/coronavirus

418-644-4545 ou 1-877-644-4545

canada.ca/le-coronavirus

1-833-784-4397