Contrôles routiers: l’accès à la région refusé à seulement 2,1% des véhicules

Les agents du Service de police de Saguenay ont intercepté 28 455 véhicules, au cours de la période de confinement de la région. Du nombre, 603 seulement se sont vu refuser le passage. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a été isolé du reste de la province du 29 mars au 11 mai.

 Des policiers de Saguenay ont alors intercepté tous les véhicules qui souhaitaient quitter la région en empruntant la Réserve faunique des Laurentides. Au cours des premiers jours, un barrage routier était également installé à La Baie, à l’intersection du chemin des Battures et du boulevard Grande-Baie Sud. 

Quelques dizaines de véhicules par jour se sont vu refuser le passage du côté de La Baie, où le barrage a été érigé du 29 mars au 7 avril.

« La forte majorité des 28 455 véhicules ont été interceptés à l’entrée de la Réserve faunique des Laurentides. On parle surtout de véhicules lourds et de travailleurs de première ligne. Des gens qui ont voulu sortir de la région pour des raisons futiles, il n’y en a pratiquement pas eu », confirme Luc Tardif, porte-parole du Service de police de Saguenay. 

Les policiers de Saguenay assuraient le contrôle des gens qui souhaitaient sortir de la région seulement. Des policiers de Québec étaient postés à l’autre extrémité de la Réserve faunique des Laurentides pour intervenir auprès de ceux qui souhaitaient y entrer. 

« Les gens étaient souriants, gentils. On n’a pas eu de gens désagréables. Ils ont compris le sens de ce qu’on faisait », conclut Luc Tardif.