L'Hôpital Jeffery Hale, principal foyer d'éclosion du virus dans la Capitale-Nationale. 
L'Hôpital Jeffery Hale, principal foyer d'éclosion du virus dans la Capitale-Nationale. 

Bilan pour Québec et Chaudière-Appalaches: trois autres décès dans les foyers d’éclosion

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Samedi, trois autres personnes sont décédées de la COVID-19 dans les foyers d’éclosion de la Capitale-Nationale, la région enregistre aussi 46 nouveaux cas. 

Au total, 1073 personnes sont infectées dans la région de Québec, et 72 personnes sont mortes de la COVID-19 depuis le début de la crise sanitaire. En date de samedi, 33 personnes sont hospitalisées sur le territoire (24 résidents de la Capitale-Nationale) et six d’entre elles sont aux soins intensifs. 

Les décès annoncés samedi sont survenus à l’Hôpital Jeffery Hale, principal lieu d’éclosion du virus, et à la résidence Les Jardins d’Évangéline.

L’hôpital compte maintenant 191 personnes infectées (95 usagers, 96 employés) ainsi que 40 décès. Quant à la résidence privée, où le virus s’est propagé parmi les Soeurs Servantes du Saint-Coeur de Marie, elle compte cinq nouveaux cas de COVID-19, 54 usagers et 58 employés sont maintenant infectés.

Un bond des cas est aussi noté au Manoir et Cours de l’Atrium, plus grande résidence pour aînés de Québec, 23 (+6) usagers et neuf (+2) employés ont reçu un test positif jusqu'à maintenant. Le virus s’est propagé dans la section des résidents autonomes, alors que les cas semblaient être concentrés dans l’unité de soins avant samedi.

«Huit personnes de la résidence Chartwell Manoir et Cours de l’Atrium vivant dans la section autonome ont reçu un diagnostic positif à la COVID-19 et sont présentement hospitalisées. En ce qui concerne le personnel, nous comptons maintenant cinq personnes infectées qui sont à l’emploi de Chartwell, ainsi que deux ressources provenant d’une agence de soins de santé privée», indique Lucie Labbé, vice-présidente santé et relations gouvernementales pour le groupe Chartwell.

Les employés tentent de contrôler l’éclosion dans l’unité de soins de la résidence avec le soutien du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

La situation est plutôt stable dans les sept autres lieux d’éclosion de la région, soit le CHSLD Paul-Triquet (70 cas), le CHSLD Le Faubourg (12 cas), le Manoir Courville (48 cas), le CHSLD Saint-Jean-Eudes (17 cas), le CHSLD du Boisé (2 cas) et la résidence du Havre du Trait-Carré (11 cas).

Par ailleurs, 470 personnes sont à ce jour considérées comme guéries du virus.

«Avec le déconfinement graduel à venir, il nous importera à tous, en plus de continuer à respecter les consignes en place comme le lavage des mains et la distanciation de 2 mètres, d’être à l’affût de tout symptôme que pourraient montrer nos personnes âgées. Si l’un de vos proches de 70 ans et plus présente des symptômes tels que la diarrhée ou vomissements ou fièvre ou toux, nous vous invitons à contacter le 418 644-4545 pour obtenir un rendez-vous avec un professionnel de la santé à l’une de nos cliniques désignées d’évaluation», rappelle le Dr François Desbiens, directeur régional de santé publique.

Dans un contexte de déconfinement graduel et d’une hausse possible de cas positifs, le CIUSSS de la Capitale-Nationale maintient le besoin d’embauche d’infirmières, d’infirmières auxiliaires, de préposés aux bénéficiaires et de personnel d’entretien et des services alimentaires. Les personnes qualifiées et intéressées à venir soutenir les équipes en place peuvent contacter le 1 844 220-2227.

Bilan des cas par secteur, 9 mai 2020.

Chaudière-Appalaches

Le nombre de cas confirmés en Chaudière-Appalaches s’élève à 425 samedi, sept personnes demeurent hospitalisées, dont quatre d’entre elles aux soins intensifs. Par ailleurs, la région compte 323 personnes guéries de la COVID-19, ainsi que huit décès depuis le début de la crise.

On note finalement un nouveau cas au Manoir Liverpool, résidence pour aînés de Lévis. Le foyer d’éclosion compte maintenant 30 personnes infectées parmi les résidents et 14 cas parmi les travailleurs de la santé de l’établissement.

La résidence n'avait pas eu de nouveau cas depuis le 23 avril, une situation encourageante. Une éclosion est considérée terminée 28 jours après le dernier diagnostic. 

Bilan des cas par secteur, 9 mai 2020.