Des hommes ont été surpris en dehors des sentiers du parc Jeffrey-Gingras, à Sherbrooke la fin de semaine dernière.
Des hommes ont été surpris en dehors des sentiers du parc Jeffrey-Gingras, à Sherbrooke la fin de semaine dernière.

Activités sexuelles en boisé: des adeptes interceptés pour non-respect de la distanciation physique

Quatre adeptes des boisés sherbrookois pour pratiquer des activités sexuelles ont été interceptés pour ne pas avoir respecté les règles de distanciation physique.

Ces hommes âgés de plus de 70 ans ont été surpris en dehors des sentiers multifonctionnels du parc Jeffrey-Gingras la fin de semaine dernière. Ce problème revient annuellement au printemps à cet endroit situé entre la rivière et le boulevard Saint-François.

À LIRE AUSSI: Distanciation : un récalcitrant frappe un policier

Arrêté au parc Jeffrey-Gingras en maillot de bain 

Le SPS a le parc Jeffrey-Gingras à l’oeil

11 constats pour des rassemblements remis à Saguenay en fin de semaine

La distanciation sociale au soleil

« Nous interceptons chaque année des gens dans ce boisé reconnu pour ce type d’activité qui n’est pas toléré. Un élément de plus concernant la distanciation en vertu de la Loi sur la santé publique s’est ajouté. Ces personnes y contrevenaient et des constats d’infraction de 1000 $ ont été remis », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier.

Depuis l’entrée en vigueur du décret gouvernemental, le SPS dispose du pouvoir d’imposer des amendes allant de 1000 $ jusqu’à 6000 $ en cas de récidive pour les personnes qui ne respecteront pas les consignes gouvernementales pour freiner la propagation de la COVID-19.

Au cours de la dernière semaine, le SPS a remis en moyenne une dizaine de constats d’infraction par jour. Ce sont 72 constats qui ont été émis depuis le 20 avril dernier.

Le nombre de constats total s’élève à plus de 193 depuis l’entrée en vigueur du décret gouvernemental de 23 mars dernier.

« Nous avons encore certains problèmes avec des partys dans les résidences », explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

Avec le retour du beau temps la fin de semaine dernière, les patrouilleurs ont effectué de la surveillance dans les parcs afin de faire de l’éducation à la distanciation physique.

« La surveillance dans les principaux parcs de Sherbrooke comme Jacques-Cartier ou Lucien-Blanchard s’est bien déroulée. Les gens comprennent qu’il faut respecter les deux mètres de distance », indique le porte-parole du SPS.

Au cours de la dernière semaine, le SPS a aussi sévi lors d’une perquisition de stupéfiants sur la rue Sainte-Marie. Huit constats d’infraction ont été donnés.

Du côté de la Régie de police Memphrémagog, ce sont sept constats d’infraction qui ont été distribués, donc aucun au cours de la dernière semaine.