L’école primaire Val-Marie s’est retrouvée par erreur sur la liste des établissements où l’on a dépisté des cas de coronavirus.
L’école primaire Val-Marie s’est retrouvée par erreur sur la liste des établissements où l’on a dépisté des cas de coronavirus.

COVID-19: Val-Marie sur la liste par erreur

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — L’école privée Val-Marie de Trois-Rivières s’est retrouvée par erreur sur la liste de la Collecte nationale quotidienne des cas de COVID-19 pour le réseau scolaire public et privé, le 11 septembre, au grand dam de sa directrice, Carla Cholet.

Il n’a pas été possible de parler à Mme Cholet, mais dans un courriel qu’elle a adressé à Radio-Canada, la directrice a affirmé qu’il n’y a aucun cas de COVID-19 dans son établissement et dit ne pas comprendre comment Val-Marie a pu se retrouver sur cette liste élaborée par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Cette liste a d’ailleurs été suspendue, le 10 septembre et remise en ligne mardi avec les corrections qui s’imposaient.

Le CIUSSS MCQ a d’ailleurs confirmé au Nouvelliste, mardi, qu’aucun cas de COVID-19 n’a été trouvé à Val-Marie. «Nous avons été surpris de l’erreur», indique la responsable des communications, Kellie Forand. Cette dernière explique que lorsqu’un cas se déclare, l’école communique l’information aux parents et aux membres du personnel immédiatement. «On ne devrait jamais apprendre ça par une liste comme ça», souligne-t-elle.

À la suite de la parution sur la liste de la Collecte nationale, cette école s’est aussi retrouvée automatiquement sur le site citoyen COVID Écoles Québec qui répertorie chaque jour, en temps réel, les cas de COVID-19 depuis le 26 août. L’information, affirme le site en question, «provient du public et est validée avec une copie de la lettre émise par la santé publique ou la direction de l’école.»

Toutefois, le 15 septembre, COVID Écoles Québec a publié le nom de 17 écoles qui figuraient sur le site du gouvernement en date du 11 septembre. Val-Marie en faisait partie.

Plus tard dans la journée, COVID Écoles Québec a ajusté son tableau en parlant plutôt de 12 écoles provenant de la liste du gouvernement. Cette fois-ci, l’information est datée du 14 septembre. Val-Marie n’en fait plus partie. Toutefois, en après-midi, mardi, son nom figurait toujours sur la carte géographique des cas de COVID scolaires en Mauricie avec celui du Cégep de Trois-Rivières.

En conférence de presse vendredi dernier, le ministre de la Santé, Christian Dubé, disait justement: «Je n’aimerais pas qu’on mette faussement une école sur cette liste. C’est ça qui nous inquiète», rapportait La Presse. Le ministre Dubé avait alors précisé que cette liste pourrait être bonifiée afin d’indiquer le nombre de classes ou d’enfants retirés.

Selon la nouvelle liste du ministère du 14 septembre, on ne compte présentement aucun cas dans les écoles privées ou dans les centres de services scolaires de la Mauricie. Au Centre-du-Québec, une école de Sainte-Thérèse et une autre de Drummondville comptent des cas.

Du côté du Cégep de Trois-Rivières où un premier cas de COVID-19 a été confirmé il y a une semaine, 22 étudiants avaient été temporairement interdits de séjour dans l’établissement. Finalement, ce sont six étudiants qui ont dû être placés en isolement préventif à la suite de l’enquête épidémiologique. Les autres ont pu revenir au collège.

Les six étudiants pourront revenir entre les 14 et 17 septembre, selon les recommandations qui leur ont été faites par la Santé publique. Ils ont pu communiquer avec leurs enseignants qui ont alors mis en place des accommodements qui leur ont permis de poursuivre leur apprentissage et d’éviter d’être pénalisés par la situation, indique Isabelle Bourque du service des communications.