Ce sont 61 personnes qui se trouvent dans les unités COVID de la région dont la capacité est de 68, en incluant les soins intensifs.
Ce sont 61 personnes qui se trouvent dans les unités COVID de la région dont la capacité est de 68, en incluant les soins intensifs.

COVID-19: les places pour les hospitalisations sont occupées à 95%

Sébastien Lacroix
Sébastien Lacroix
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Les unités COVID de Trois-Rivières et de Drummondville sont près de leur pleine capacité si bien que différentes actions pourraient être prises sous peu étant donné que la région s’approche de la surcapacité.

Avec une autre hausse des hospitalisations (+2), mardi, on comptait en effet 95 % des places en hospitalisation régulière qui sont occupées dans les unités COVID, c’est-à-dire 54 des 56 lits, tandis qu’il y avait toujours sept des douze places qui étaient prises aux soins intensifs.

Lors d’un point de presse tenue mardi, en fin d’après-midi, la Dre Marie-Josée Godi a admis que des solutions allaient devoir être prises au cours des prochains jours. Des annonces doivent d’ailleurs avoir lieu jeudi concernant la situation dans les hôpitaux.

«Des travaux sont en cours. Un protocole a été soumis pour approbation au ministère. Il y a des arrimages à faire avec les médecins, les infirmières et tous les gestionnaires des établissements», a-t-elle commenté.

La possibilité de transférer des patients atteints de la COVID-19 advenant une surcapacité est toujours sur la table, nous a fait savoir l’agent d’information du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec, Guillaume Cliche. Il a toutefois démenti des informations concernant un éventuel transfert de patients atteints du coronavirus vers Shawinigan.

On devrait en savoir un peu plus jeudi, alors qu’un autre point de presse doit se tenir concernant le délestage des chirurgies dans les hôpitaux pour répondre à la directive du ministre Christian Dubé de réduire les activités à 50% dans les blocs opératoires.

Un plan a d’ailleurs été soumis au ministère par le CIUSSS de la Mauricie-Centre-du-Québec pour approbation. «C’est pour dire on priorise tels services et tels services sont suspendus pour que le personnel puisse venir prêter main-forte aux secteurs priorisés», explique Guillaume Cliche.

55 cas et 3 décès dans la région

Pour une deuxième journée consécutive, le nombre de nouveaux cas de COVID-19 était près de la barre des 50 que s’était fixée la direction régionale de la Santé publique il y a quelques semaines.

On rapportait en effet 56 cas, mardi, soit 29 en Mauricie et 26 au Centre-du-Québec. Les secteurs les plus touchés étaient toujours Trois-Rivières (+16), et les MRC d’Arthabaska (+14) de Drummond (+9), suivis des MRC de Maskinongé (+6), des Chenaux (+2), Mékinac (+2) et de l’Érable (+2), de l’agglomération de La Tuque (+2) et la ville de Shawinigan (+1).

Le total des personnes rétablies était quant à lui en hausse de 71 et le nombre de cas actifs avait diminué de 15.

Malheureusement, trois décès se sont ajoutés, mardi, soit deux dans les ressources intermédiaires et les résidences privées pour aînés, ainsi qu’un autre dans la communauté.

Des éclosions sont toujours actives dans douze installations du CIUSSS, soit centre désigné d’hébergement temporaire de l’ENPQ à Nicolet, dans sept unités du CHAUR de Trois-Rivières, deux unités de l’Hôpital Sainte-Croix de Drummondville, une unité de l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska à Victoriaville et le Centre d’hébergement Frederick-George-Heriot de Drummondville. Au total, 14 nouveaux cas ont été rapportés dans le dernier bilan, soit 11 employés et 3 usagers.

La situation semblait plutôt stable dans les 11 résidences privées pour aînés, et une ressource intermédiaire, où des éclosions sont actives. Au total, ce sont cinq nouveaux cas qui se sont ajoutés, soit trois employés et deux résidents.

Pour ce qui est des écoles, le dernier rapport dévoilé lundi indique que de nouveaux cas ont été rapportés dans quatorze institutions de la région, soit six en Mauricie et huit au Centre-du-Québec.