Une éclosion est rapportée au secteur 4J du CHAUR, soit le département de chirurgie, avec neuf cas.
Une éclosion est rapportée au secteur 4J du CHAUR, soit le département de chirurgie, avec neuf cas.

COVID-19: les éclosions se multiplient à Trois-Rivières

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Alors que la région a enregistré 56 nouveaux cas de coronavirus lundi, les éclosions de COVID-19 se multiplient à Trois-Rivières. Non seulement de nouveaux cas ont été observés à la prison de Trois-Rivières, le Séminaire Saint-Joseph a annoncé sa fermeture jusqu’au 26 octobre, mais une nouvelle éclosion est également enregistrée au CHAUR, à l’unité de chirurgie du secteur 4J, a appris Le Nouvelliste.

En effet, selon le CIUSSS MCQ, des cas auraient commencé à faire leur apparition vendredi, et l’établissement assure une vigie depuis. En date de lundi après-midi, neuf cas étaient recensés, soit trois employés et six usagers, confirme le porte-parole du CIUSSS MCQ, Guillaume Cliche. «Il y a un dépistage qui est présentement fait auprès du personnel», confirme M. Cliche, indiquant qu’une personne en attente d’un résultat mais qui ne présente aucun symptôme ne sera pas retirée du travail. Toutefois, si un résultat s’avérait positif ou si la personne présentait des symptômes, elle sera invitée à demeurer à la maison.

Cette éclosion au CHAUR s’ajoute à celle connue il y a deux semaines en neurologie, où plus de 46 cas ont été enregistrés, dont plus de la moitié étaient des membres du personnel. 

Par ailleurs, deux autres détenus de la prison de Trois-Rivières ont reçu, lundi matin, un diagnostic positif à la COVID-19. Selon le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels (SAPSCQ), la prison de Trois-Rivières compterait maintenant huit cas positifs de coronavirus, soit trois détenus, quatre agents correctionnels et un gestionnaire.

Pour le président du syndicat, Mathieu Lavoie, il est maintenant clair qu’il s’agit d’une éclosion. Le CIUSSS MCQ traite d’ailleurs ce dossier comme tel, en ayant mis en place différentes mesures d’isolement auprès des détenus testés positifs et chez les contacts de ceux-ci afin de surveiller les symptômes et de limiter la transmission. Selon Julie Michaud, porte-parole du CIUSSS MCQ, la Santé publique est en contact avec la direction de l’établissement pour valider les mesures en place.

«C’est évident qu’il y a eu de la transmission communautaire. Les deux détenus ont commencé à ressentir des symptômes hier (dimanche) et ont obtenu leur résultat positif ce matin. Il va falloir que le ministère agisse pour raffermir les moyens d’isolement à l’intérieur des murs des établissements carcéraux», croit Mathieu Lavoie, qui confirment que les deux détenus concernés étaient en zone froide lorsqu’ils ont commencé à ressentir des symptômes.

Mathieu Lavoie rappelle qu’en plus des huit cas confirmés, plusieurs autres personnes ont été placées en isolement préventif en attendant de savoir s’ils ont contracté ou non le virus. «Ça n’a rien pour aider le manque d’effectifs que nous connaissons déjà. En ce moment au Québec, 20% des postes d’agents correctionnels sont vacants ou en absence de longue durée. Pas moins de 400 postes sont non comblés. Le côté anxiogène lié à la pandémie s’ajoute donc au manque de personnel et au temps supplémentaire obligatoire», indique M. Lavoie, qui demande au ministère plusieurs mesures pour limiter la propagation, dont la fermeture des gymnases et salles d’exercices en plus de leviers pour pouvoir prendre les décisions qui s’imposent en lien avec la réalité des milieux carcéraux. 

Huit cas de coronavirus sont maintenant confirmés à l’intérieur des murs de la prison de Trois-Rivières.

56 nouveaux cas

Lundi, la région comptait 56 personnes de plus ayant contracté le coronavirus au cours des dernières 24 heures. En effet, 27 personnes en Mauricie et 29 au Centre-du-Québec s’ajoutent à la liste des personnes ayant contracté la COVID-19. Le nombre total de personnes atteintes passe donc à 3610 dans la région, alors que le nombre de cas actifs est de 716 cas.

Nouvelle encourageante, aucun nouveau décès n’a été enregistré depuis 24 heures. On compte également deux hospitalisations de moins, passant de 24 à 22, mais une admission de plus aux soins intensifs, passant de 3 à 4.

En Mauricie, la majorité des cas, soit 21, se retrouvent à Trois-Rivières. On comptait deux cas de plus à Shawinigan, deux cas dans la MRC des Chenaux, un cas dans Mékinac et un cas dans Maskinongé. 

Au Centre-du-Québec, c’est dans la MRC de Drummond que la majorité des cas, 17, sont concentrés. Sept cas s’ajoutent dans la MRC d’Arthabaska, trois dans Nicolet-Yamaska, un dans la MRC de l’Érable et un à Bécancour.

Clinique de dépistage

La nouvelle clinique de dépistage à la bâtisse industrielle de Trois-Rivières a connu un bon départ, rapporte par ailleurs le CIUSSS-MCQ. Depuis son ouverture vendredi matin, plus de 1350 personnes ont pu aller passer un test de dépistage de la COVID-19, soit 674 vendredi, 330 samedi et 347 dimanche. 

«La fin de semaine n’est disponible que sur rendez-vous, et nous avons plusieurs plages horaires qui sont demeurées disponibles durant ces deux jours», indique Guillaume Cliche, rappelant que la clinique est prévue pour recevoir une moyenne de 600 personnes par jour mais a la capacité de faire jusqu’à 1000 dépistages quotidiennement.