L’école Le Rucher loge au Faubourg du Mont-Bénilde.
L’école Le Rucher loge au Faubourg du Mont-Bénilde.

COVID-19: l’école Le Rucher demeure fermée lundi

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Bécancour — L’école Le Rucher, qui accueille une cinquantaine d’élèves handicapés et d’élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage, demeurera fermée le lundi 9 novembre.

Rappelons que cette école de Saint-Sylvère,  logée temporairement  depuis 2017 au Faubourg du Mont-Bénilde, à Bécancour, à la suite d’un incendie majeur, avait suspendu ses activités vendredi, afin de permettre à la Santé publique de faire une enquête épidémiologique sur l’apparition de plusieurs cas de COVID-19 chez le personnel.

C’est que cinq membres du personnel ont reçu un diagnostic positif à la COVID-19 et sont présentement en isolement. C’est deux de plus par rapport  aux dernières données. De plus, sept membres du personnel sont en retrait préventif à la suite de directives émises par la Santé publique.

En ce moment, aucun élève n’a reçu de diagnostic positif, mais les parents sont invités à demeurer attentifs aux symptômes de leur enfant. «L’école sera complètement désinfectée», indique la secrétaire générale du Centre de services scolaire de la Riveraine, Émilie Guay. «Nous attendons les résultats de l’enquête épidémiologique avant d’émettre d’autres commentaires», dit-elle, tout en précisant que pour l’instant, «nous n’avons pas d’information à l’effet qu’il s’agit d’une éclosion.»

«Le Centre de services scolaire est soucieux d’attendre les résultats de l’enquête épidémiologique de la Santé publique considérant l’état de santé de plusieurs élèves présentant des conditions médicales vulnérables», indiquent la directrice de l’école Le Rucher, Chantal Morin et le directeur général du CSS, Pascal Blondin, dans une lettre adressée aux parents vendredi midi.

L’ensemble du personnel a été invité à passer un test de dépistage.

Une fois l’enquête terminée, la direction communiquera à nouveau avec les parents et le personnel afin de les informer de l’orientation qui sera prise. «Sachez que les partenaires du CIUSSS-MCQ ont été avisés de cette orientation et offrent leur pleine collaboration auprès des familles en cas de besoin», indiquent Mme Morin et M. Blondin dans leur lettre.

«Notre priorité est d’assurer un environnement sécuritaire pour l’ensemble de nos élèves et des membres du personnel», ajoutent-ils.

Du côté du CSS de l’Énergie, la situation tend à s’améliorer. À Paul-Le Jeune, on compte 9 élèves  et 6 membres actifs, soit un total de 15 cas de COVID-19. Toutefois, 17 élèves sont considérés comme étant rétablis et reprendront le chemin de l’école dès lundi, ce qui explique la baisse des chiffres pour cette école.

À Val-Mauricie, 30 élèves sont considérés comme étant des cas actifs de même que 8 membres du personnel. À l’école des Chutes, on compte quatre élèves et deux employés actifs.

Selon les données les plus récentes datées du 5 novembre de la Collecte nationale pour les écoles du ministère, de nouveaux cas sont apparus, pour le CSS du Chemin-du-Roy, à l’école Sainte-Thérèse, pour le CSS de la Riveraine, à l’école Despins et pour le CSS de l’Énergie,  à l’école anglophone Shawinigan High School de la Commission scolaire Central Québec.

Des cas se rajoutent au Centre d’éducation aux adultes édifice Lasalle, à l’Académie des Estacades, à Cardinal-Roy à Chavigny, aux Pionniers (CSS Chemin-du-Roy), à Du Rocher, La Providence, Paul-Le Jeune (CSS de l’Énergie) et à Jean-Nicolet (CSS de la Riveraine).