Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
On dénombrait vendredi 53 hospitalisations, soit deux de moins que la veille.
On dénombrait vendredi 53 hospitalisations, soit deux de moins que la veille.

COVID-19 La région enregistre 18 décès supplémentaires

Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Trois-Rivières — Les conséquences de la deuxième vague de la pandémie sont de plus en plus lourdes dans la région. Au lendemain de l’annonce du plan de délestage de certains soins de santé, la direction régionale de la Santé publique rapportait vendredi 18 nouvelles victimes de la COVID-19 en Mauricie et au Centre-du-Québec en revoyant le bilan des dernières semaines à la hausse.

«Un décès dans une ressource d’hébergement de la communauté est à déplorer dans la région pour la dernière journée», mentionne Guillaume Cliche, agent d’information au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

«Le bilan régional du nombre de décès a été revu à la hausse avec l’ajout de 17 décès survenus au cours de la période entre le 30 novembre et le 8 décembre dans des ressources intermédiaires et dans des résidences privées pour aînés.»

Depuis mars dernier, 308 personnes sont donc décédées des suites de la COVID-19 dans la région.

La direction régionale de la Santé publique déclare 83 nouveaux cas de COVID-19 depuis jeudi, dont 51 au Centre-du-Québec et 32 en Mauricie.

«La baisse se poursuit tranquillement en Mauricie, alors que le Centre-du-Québec est sur un plateau. Ça demeure toutefois élevé et préoccupant», explique Guillaume Cliche.

On dénombrait vendredi 53 hospitalisations, soit deux de moins que la veille. De plus, sept personnes étaient soignées aux soins intensifs alors que quatre personnes étaient prises en charge à l’unité de débordement de Victoriaville. En baisse de 25, le nombre de cas actifs se situe maintenant à 760.

Devant la pénurie de personnel engendrée par la croissance ces dernières semaines des cas de COVID-19 dans les résidences privées de personnes âgées ainsi que les hospitalisations, du personnel soignant doit être réaffecté pour éviter des bris de services. Il manque de travailleurs dans les unités d’hospitalisations et d’hébergements pour les personnes atteintes de la COVID-19, aux soins intensifs et dans les résidences pour personnes âgées, mentionnait jeudi la direction du CIUSSS MCQ.

La direction du CIUSSS MCQ a même dû mettre en place un plan de délestage de certains soins de santé afin de libérer du personnel supplémentaire. Ce plan réduit à 60 % les capacités des blocs opératoires et des cliniques externes ainsi que des interventions d’endoscopies.

Chaque semaine, 252 chirurgies, 235 interventions d’endoscopie et 2014 rendez-vous dans des cliniques externes ne pourront avoir lieu. Les personnes concernées seront contactées directement. Les autorités de la santé tiennent toutefois à rappeler qu’il est important de ne pas retarder des consultations urgentes.

Grippe saisonnière: plus de 77 000 personnes vaccinées

En cours depuis le 1er novembre dernier, la campagne annuelle de vaccination contre la grippe saisonnière a rejoint dans en Mauricie et au Centre-du-Québec 77 481 personnes. Il s’agit d’une légère diminution par rapport aux données à pareille date l’an dernier, où près de 78 500 personnes avaient reçu le vaccin contre l’influenza.

«Il y a plusieurs restrictions sanitaires en raison de la pandémie actuelle. Nous devons respecter la distanciation physique dans les cliniques et tout désinfecter. Ça prend plus de temps», note Julie Michaud, agente d’information au CIUSSS MCQ.

«La Santé publique est malgré tout très satisfaite de la réponse de la population.»

L’objectif du ministère de la Santé est de vacciner contre l’influenza 80 % de la population présentant des maladies chroniques à risque de complications. Or, seulement 20,3 % de cette clientèle s’est jusqu’à rendu dans une clinique de vaccination contre la grippe saisonnière.

«Ceux qui souhaitent recevoir le vaccin peuvent toujours prendre rendez-vous sur Clic Santé», mentionne Julie Michaud.