Le Cégep de Trois-Rivières.
Le Cégep de Trois-Rivières.

COVID-19: des confinements au Cégep de Trois-Rivières et au Séminaire Saint-Joseph

Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Une classe de 4e secondaire du Séminaire Saint-Joseph ainsi que l’équipe de basketball féminine du Cégep de Trois-Rivières se sont placées en isolement après la découverte de cas de COVID-19 dans ces deux groupes.

Les élèves et les parents du Séminaire Saint-Joseph ont appris qu’un élève de 4e secondaire avait reçu un résultat positif à un test de COVID-19. Tous les élèves de cette classe sont en isolement préventif jusqu’au 8 octobre.

Dans une lettre envoyée aux parents, la Santé publique recommande fortement que les adolescents concernés se soumettent à un test de dépistage de la COVID-19. «Si son résultat est positif, un membre de la Direction de la santé publique et responsabilité populationnelle vous contactera. Si son résultat est négatif, ou s’il n’a pas eu de test, et qu’il n’a pas de symptômes, votre enfant pourra retourner à l’école 14 jours après le dernier contact à risque, soit le 9 octobre 2020 », explique la Santé publique.

Le directeur général du Séminaire Saint-Joseph, Dany Dallaire, assure que les élèves ne prendront pas de retard en étant isolés. «Après ce que nous avons vécu l’année passée, nous nous sommes préparés. Dès mardi matin, les élèves en isolement vont assister à leurs cours à distance», explique-t-il. 

«Les enseignants vont donner les cours au moment prévu à l’horaire.»

Ce cas de COVID-19 rappelle à toute la communauté du Séminaire Saint-Joseph, note M. Dallaire, à quel point il est important de ne pas baisser la garde et de continuer à appliquer les mesures sanitaires. 

Du côté du Cégep de Trois-Rivières, une joueuse de l’équipe de basketball division 2 a contracté le coronavirus, forçant l’isolement de toutes ses coéquipières jusqu’au 5 octobre. «Les dix joueuses sont en isolement préventif. L’enquête épidémiologique a démontré que les entraîneurs n’ont pas eu de contacts significatifs avec les joueuses qui nécessitent un isolement préventif», explique Isabelle Bourque, responsable des communications au Cégep de Trois-Rivières qui note qu’aucun match n’était prévu d’ici le 5 octobre.

Les joueuses des Diablos actuellement en isolement ont comme consigne, comme tous les étudiants qui doivent se placer en isolement, de communiquer avec les enseignants afin de prendre des arrangements pour la poursuite des cours.

«Notre but, c’est que les étudiants qui doivent s’isoler ne soient pas pénalisés dans leurs études. Et on souhaite qu’ils reviennent et qu’ils soient au même niveau que les autres », précise Isabelle Bourque.

Ce plus récent cas au Cégep de Trois-Rivières porte à neuf le total des cas dépistés chez des membres de cette institution d’enseignement.