Quatre employés de l’usine WestRock de La Tuque ont contracté la COVID-19, incitant la Santé publique à y faire un dépistage massif, jeudi et vendredi.
Quatre employés de l’usine WestRock de La Tuque ont contracté la COVID-19, incitant la Santé publique à y faire un dépistage massif, jeudi et vendredi.

COVID-19: 101 nouveaux cas et deux décès en Mauricie et au Centre-du-Québec

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 a connu une hausse importante, dans le bilan présenté jeudi par le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec. On en recense 101 pour les deux régions administratives, ainsi que deux décès. L’usine WestRock de La Tuque est par ailleurs aux prises avec quelques cas de COVID-19, entraînant un dépistage massif des employés.

La MRC d’Arthabaska, au Centre-du-Québec, a connu la plus forte hausse, avec 54 nouveaux cas. On recense 12 nouveaux cas du côté de la MRC de Drummond, sept dans la MRC de Nicolet-Yamaska, un dans la MRC de Bécancour et un également dans la MRC de l’Érable. Sur la rive nord, le CIUSSS enregistre 15 nouveaux cas à Trois-Rivières, quatre dans la MRC des Chenaux, trois à Shawinigan, deux dans l’Agglomération de La Tuque et deux dans la MRC de Maskinongé. 

On comptait jeudi 44 hospitalisations, soit quatre de moins que mercredi. Cinq personnes se trouvent toujours aux soins intensifs. 

Les deux décès confirmés par le CIUSSS sont survenus dans une ressource d’hébergement de la communauté et à domicile. 

On dénombre par ailleurs 26 cas actifs de plus, jeudi, pour un total de 676 (336 en Mauricie, 340 au Centre-du-Québec). Sur une note plus positive, 68 personnes de plus sont considérées comme rétablies de la COVID-19, pour un total de 3751 depuis le début de la deuxième vague. 

Pour la directrice régionale de la Santé publique, la Dre Marie-Josée Godi, la situation demeure donc préoccupante en Mauricie et au Centre-du-Québec. 

«Depuis deux semaines, les cas demeurent légèrement à la baisse, mais la situation reste fragile. Notre objectif est d’avoir moins de 50 cas par jour», a-t-elle expliqué en conférence de presse, jeudi.


« Depuis deux semaines, les cas demeurent légèrement à la baisse, mais la situation reste fragile. Notre objectif est d’avoir moins de 50 cas par jour »
Docteure Marie-Josée Godi

Quatre cas chez WestRock

Selon la Santé publique, il y a présentement 84 éclosions sur l’ensemble du territoire de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Près de la moitié d’entre elles, soit 41, sont dans des milieux de travail. Il y en a 27 en milieu scolaire, 11 dans des résidences pour personnes âgées et cinq dans des milieux de soins. 

L’usine WestRock de La Tuque est d’ailleurs aux prises avec la COVID-19, alors que quatre de ses employés ont contracté la maladie. Dans un document adressé aux employés dont Le Nouvelliste a obtenu copie, la direction de l’usine indique qu’une partie des gens contaminés l’ont été à l’intérieur de l’usine. Un dépistage préventif des employés a été amorcé jeudi et se poursuivra vendredi, indique la Santé publique. 

«Avec le résultat du dépistage, on va pouvoir connaître l’ampleur de la transmission», précise la Dre Godi. 

Cette dernière indique par ailleurs que des mesures supplémentaires pour éviter la propagation de la COVID-19 ont déjà été mises en place par l’entreprise. 

WestRock est le plus important employeur privé de La Tuque, avec plus de 400 travailleurs. 

Situation «préoccupante» dans les résidences pour aînés

La Dre Godi a également fait part de ses inquiétudes concernant les résidences privées pour aînés (RAP) de la région, alors que 11 d’entre elles sont aux prises avec une éclosion. 

«Cette situation est préoccupante, parce que ce sont des personnes pour qui le risque d’hospitalisation est plus élevé. Nous travaillons avec les propriétaires (de RPA) pour suivre la situation de très près», a-t-elle déclaré. 

Jeudi, seules les résidences Domaine Cascade, à Shawinigan, et Jardins du parc linéaire, à Victoriaville, comptaient de nouveaux cas, respectivement deux et cinq, parmi leurs résidents. La résidence Domaine Cascade compte 28 résidents et sept employés atteints de la COVID-19. Aux Jardins du parc linéaire, c’est le cas de 42 résidents et cinq employés. 

Au Centre l’Assomption de Saint-Léonard-d’Aston, le bilan du CIUSSS indique qu’un résident de moins est atteint de la COVID-19. Le Nouvelliste n’a pas été en mesure de savoir à quoi est dû ce changement. La résidence compte 26 résidents et quatre employés atteints de la COVID-19. 

Du côté des installations du CIUSSS, le bilan s’est alourdi de deux cas à l’unité COVID du CHAUR, à Trois-Rivières. On y compte désormais 27 employés qui ont contracté la maladie depuis le début de cette éclosion. 

Bientôt d’autres services réduits?

Alors que le nombre d’hospitalisations en raison de la COVID-19 demeure très élevé, et pourrait être appelé à augmenter encore étant donné la situation dans les RPA de la région, il n’est pas exclu que certains services donnés par le CIUSSS soient «délestés», réduits pour réaffecter du personnel à des endroits critiques. Sans s’avancer sur les détails de ces éventuels «délestages», la Dre Godi a confirmé que la question est présentement à l’étude. 

«Quand on sera rendu à cette étape, quand on va délester des activités, ça sera annoncé. Je ne veux pas dire si ce sera bientôt ou non. Il y a déjà des activités qui ont été délestées, on va continuer à analyser la situation et vous revenir quand ce sera le temps de le faire», a-t-elle indiqué.