La rentrée se fera deux semaines plus tard que prévu, soit le 31 août, dans les écoles Seskitin et Nikanik de Wemotaci.
La rentrée se fera deux semaines plus tard que prévu, soit le 31 août, dans les écoles Seskitin et Nikanik de Wemotaci.

COVID-19 : la rentrée scolaire repoussée de deux semaines à Wemotaci

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
WEMOTACI — La rentrée à l'école primaire Seskitin et l'école secondaire Nikanik, à Wemotaci, sera repoussée de deux semaines. Le Conseil des Atikamekw de Wemotaci a annoncé avoir pris cette décision en raison de la présence d'un premier cas confirmé de COVID-19 au sein de sa population.

Les cours débuteront donc le 31 août pour les écoliers de Wemotaci. Selon une communication sur la page Facebook du Conseil, ce report va lui permettre, ainsi qu'au Comité restreint des mesures d'urgence et aux directions du secteur Éducation et formation et des deux écoles «d'évaluer la situation à la suite de nombreux tests de dépistage de la COVID-19 réalisés dans la communauté et de mettre en place des mesures de protection afin d'assurer la sécurité des élèves et du personnel». Le personnel venant de l'extérieur devra par ailleurs obligatoirement passer un test de dépistage avant d'arriver dans la communauté.

Le Conseil ajoute que le report de la rentrée aura comme conséquence le retrait d'une semaine culturelle ou de la semaine de relâche. «Pour le personnel qui recevrait un résultat positif, l'accès à la communauté et/ou l'école seront interdits et le protocole de la santé publique s'appliquera», est-il indiqué dans la communication.

La situation sera réévaluée la semaine prochaine. Si d'autres changements devaient affecter davantage la rentrée scolaire, la population sera avisée, promet le Conseil.

Rappelons qu'un premier cas de COVID-19 à Wemotaci a été confirmé le 2 août dernier par le Conseil. Il s'agissait du second cas enregistré en Haute-Mauricie, le premier ayant été enregistré à La Tuque, le 31 juillet. Depuis, le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec n'a recensé aucun autre cas dans ce secteur, selon son plus récent bilan.

Vendredi, on comptait 2103 cas de COVID-19 dans la région, dont 1669 en Mauricie et 434 au Centre-du-Québec.