Le chemin du Petit-Chenal a subi la dérive des glaces découlant d'un embâcle sur la rivière Bécancour.

Cours d'eau: pas de graves problèmes jusqu'à maintenant

Les jours se suivent et se ressemblent pour la Sécurité civile. Les autorités assurent une surveillance serrée des différents cours d'eau de la région, mais la situation actuelle rassure tout le monde.
Le printemps 2015 s'annonce pour être clément. La fonte des neiges se fait en douceur, si bien qu'aucun citoyen n'a été évacué en raison du débordement d'un cours d'eau.
«Si c'était de même chaque année, ce serait fantastique, lance Sébastien Doire, le directeur régional de la Sécurité civile. Ça amène moins de stress et c'est une économie d'argent pour les gens qui ne sont pas obligés de refaire leur sous-sol. C'est une très bonne année.»
Une embâcle est survenue mardi dans la rivière Gentilly, entraînant un débordement de chaque côté du cours d'eau. L'amas de glace a cédé au début de l'après-midi. Aucune maison n'a été touchée et la situation est rentrée dans l'ordre.
M. Doire salue les températures plus fraîches des dernières nuits qui contribuent à ralentir l'apport d'eau dans les différentes rivières de la région. Le vent qui a soufflé mardi aide également à rafraîchir la température.
Tous les détails dans Le Nouvelliste de mercredi