Coup de pouce au Centre-du-Québec

BÉCANCOUR — Avec plus de la moitié des proches aidants qui occupent un emploi et près de quatre proches aidants sur cinq qui travaillent plus de 30 heures par semaine, l’Appui pour les proches aidants du Centre-du-Québec annonce qu’une ressource sillonnera la région pour rencontrer les entreprises afin de les sensibiliser à la réalité des proches aidants en emploi.

«En faisant cette approche auprès des employeurs, nous espérons que les proches aidants seront plus à l’aise d’aborder le sujet avec leur patron et leurs collègues et qu’ensemble, ils puissent trouver des solutions», explique la directrice de l’organisme, Janik Ouimet.

Selon elle, ce n’est pas toujours évident de veiller sur quelqu’un et de travailler en même temps. «On reçoit des appels, on s’absente pour les accompagner à des rendez-vous médicaux, on a la tête pleine, on s’inquiète», ajoute-t-elle.

Bref, concilier plusieurs rôles et responsabilités au quotidien peut devenir complexe et difficile à gérer pour les proches aidants travailleurs. Le but ultime du projet, rendu possible par le ministère de la Famille, via son programme de soutien financier en matière de conciliation famille-travail destiné aux milieux de travail, consiste donc à maintenir en emploi des proches aidants travailleurs.

«Le proche aidant d’aujourd’hui cumule de nombreuses fonctions. Il doit concilier toutes ses tâches au quotidien en essayant d’éviter l’épuisement qui le guette. On estime que 85 % des soins aux aînés sont assurés par des personnes proches aidantes. Avec l’accélération du vieillissement de la population, le soutien aux proches aidants est essentiel», fait remarquer Mme Ouimet, qui invite les employeurs à s’informer auprès de Manon Mérineau, agente de sensibilisation, au 819 293-6309.