Les masques protecteurs dans les établissements de santé de la région seront désormais distribués sur demande.
Les masques protecteurs dans les établissements de santé de la région seront désormais distribués sur demande.

Coronavirus: le CIUSSS-MCQ distribue les masques à la demande

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — La propagation du coronavirus Covid-19 un peu partout dans le monde, dont un premier cas suspecté au Québec depuis les derniers jours, force le ministère de la Santé à donner de nouvelles directives à ses établissements afin d’éviter une pénurie de masques protecteurs. Au CIUSSS Mauricie et Centre-du-Québec, il n’est désormais plus possible de se procurer un masque en distribution libre, et ce, dans l’ensemble des établissements du réseau, des masques qui sont maintenant distribués à la demande.

On sait que lorsqu’un patient se présente par exemple à l’urgence ou encore dans un établissement de santé et qu’il présente des symptômes grippaux comme de la toux ou de la fièvre, il est, dès son entrée, invité à porter un masque. Jusqu’à récemment, ces masques étaient disponibles dans des boîtes disposées un peu partout dans les établissements, la plupart du temps déposées sur des tables ou encore fixées à des supports muraux. Or, la directive a été donnée cette semaine de retirer ces boîtes afin d’éviter que les gens en prennent une quantité importante et qu’on ait à faire face à une pénurie, explique le responsable des communications au CIUSSS Mauricie et Centre-du-Québec, Guillaume Cliche.

«C’est une directive qui provient du ministère et qui a pour but de faire une gestion optimale des stocks de masques. Pour le moment, nous ne vivons pas de pénurie et nous avons les stocks nécessaires pour répondre à la demande, mais nous voulons assurer un contrôle plus serré pour justement éviter les ruptures de stock», indique M. Cliche.

Ainsi, les patients qui ont besoin de porter un masque lorsqu’ils entrent dans les établissements de santé peuvent toujours en obtenir, mais ils doivent s’adresser à la personne qui se trouve à l’accueil, soit un gardien de sécurité, une infirmière, un préposé ou un bénévole dépendamment des établissements.

«On ne refusera jamais de donner un masque à quiconque en ferait la demande. Les masques sont toujours disponibles, mais on les distribue à la demande. On s’assure donc d’une gestion optimale pour éviter, par exemple, qu’une personne puisse quitter avec une douzaine de masques ou encore avec une boîte», mentionne Guillaume Cliche.

Ce dernier assure par ailleurs que les masques N-95, qui sont réservés au personnel médical qui aurait à traiter des patients atteints de coronavirus, sont en nombre suffisant pour le moment et que le personnel peut y avoir recours en cas de besoin. Ces masques, qui ne sont toutefois pas distribués au public dans les établissements de santé, ne sont pas en rupture de stock dans l’ensemble des établissements du CIUSSS-MCQ.

Depuis quelques semaines, plusieurs pharmacies au Québec et dans la région ont indiqué qu’il était de plus en plus difficile de se procurer des masques protecteurs. Non seulement les fournisseurs peinent à fournir à la demande, mais plusieurs initiatives ont également été prises par des citoyens afin d’acheter de grandes quantités de boîtes de masques pour les faire parvenir en Chine, là où une importante rupture de stock avait lieu.