Coop Sainte-Gertrude: nouvelle pratique et nouveaux médecins

Trois-Rivières — Afin d’accroître l’efficacité opérationnelle et de réduire les coûts d’exploitation et les dépenses, la Coopérative de Santé de Sainte-Gertrude met en place une nouvelle pratique d’affaires. L’équipe bénéficiera également de deux nouveaux médecins de famille pour répondre à la demande des 2500 membres.

Afin de s’adapter à la nouvelle réalité du milieu de la santé, les médecins s’occuperont de la gestion de la clinique médicale. Celle-ci se nommera désormais la Clinique Médicale de l’Est de Bécancour. Ils ont d’ailleurs profité de l’occasion pour implanter l’accès adapté, une nouvelle façon de fonctionner qui est de plus en plus répandue dans les différentes cliniques de la province. Elle consiste à rencontrer les patients quand ils ont besoin et non pas une fois par année.

Cette transformation organisationnelle était jugée essentielle et incontournable pour cet établissement.

«Ce nouveau fonctionnement administratif amènera un meilleur arrimage entre les besoins de la localité et les services offerts. Nous avons pris le temps de revoir nos priorités financières et humaines afin d’améliorer le processus organisationnel. Ce changement bouleverse les rôles et les responsabilités actuels, mais nous avons fait cet exercice en collaboration avec le groupe de médecine, et ce, dans le but d’améliorer le fonctionnement avec la réalité du milieu de la santé qui est en constant mouvement ainsi qu’en se souciant des besoins de nos membres», explique Mélissa Plourde, présidente de la Coopérative de Santé de Sainte-Gertrude.

La COOP et la clinique ont également procédé à l’embauche d’une réceptionniste à temps plein.

Nouveaux médecins
Les docteurs Catherine Brouillette-Chouinard et Charles Cloutier se joignent à la Clinique Médicale de l’Est de Bécancour. Ils travailleront principalement au centre de service situé à Gentilly.

«Ils viennent de terminer leurs études et ils désiraient rester dans la région. C’est un heureux hasard, car c’est un couple. Ils venaient en paire. Le départ à la retraite de Dr (Louis) Pouliot a permis de les recruter pour combler le manque», ajoute-t-elle.

Une rencontre d’information pour le point de service de Gentilly se tiendra le 2 novembre à 19 h à la salle Yvon-Guimond.