La professeure Noémie Carbonneau et Martine Lesieur.
La professeure Noémie Carbonneau et Martine Lesieur.

Contributions exceptionnelles dans le réseau de l’UQ: deux représentantes de l’UQTR honorées

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Le réseau de l’Université du Québec a récemment honoré huit de ses membres pour contribution exceptionnelle.

Parmi ces personnes figurent deux représentantes de l’UQTR, Noémie Carbonneau et Martine Lesieur.

Noémie Carbonneau est professeure et titulaire de la Chaire de recherche en psychologie sociale appliquée à l’alimentation.

L’UQ lui décerne le Prix d’excellence de la relève. À un stade précoce de sa carrière, Mme Carbonneau a en effet développé un créneau de recherche unique qui allie psychologie sociale et psychologie de l’alimentation. Les retombées de ses travaux novateurs sont importantes, tant pour l’avancement des connaissances scientifiques que pour l’amélioration des habitudes de vie au sein de la population.

De son côté, Martine Lesieur a reçu le Prix d’excellence en gestion, volet Carrière.

Employée de l’UQTR depuis 1980 en tant que coordonnatrice des programmes sportifs, elle deviendra, en 2010, la première femme à occuper le poste de directrice du Bureau du recteur, poste qu’elle occupe toujours aujourd’hui. C’est sous sa gouverne que la Fondation de l’UQTR lance, en 2009, sa campagne majeure de financement. Mme Lesieur a également été nommée gestionnaire de développement et de construction du campus de Drummondville de 2013 à 2016. Elle a également mené un chantier institutionnel d’implantation d’outils d’aide à la prise de décision qui a influencé la mise en œuvre d’un projet-pilote d’implantation de la mesurabilité dans l’ensemble des processus administratifs pour plusieurs constituantes du réseau.