La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, était de passage à Trois-Rivières, jeudi.

Consultation sur le tourisme: le coup d’envoi au Centre-du-Québec

TROIS-RIVIÈRES — La ministre du Tourisme du Québec, Caroline Proulx, entamera une tournée du Québec à partir du 22 février, afin de prendre le pouls des acteurs de cette industrie directement sur le terrain. Le coup d’envoi de cette démarche se fera à Drummondville, au Centre-du-Québec, à la grande joie du président de Tourisme Centre-du-Québec, Bernard Giles.

Ce n’est pas la première consultation du genre, rappelle M. Giles. «Celle-ci est assez bien planifiée, assez bien organisée», dit-il. «Je ne pourrais pas dire que les autres n’ont pas donné de résultats. On en a la preuve, aujourd’hui, parce qu’on a connu une bonne expansion en tourisme, mais celle-là va vraiment donner un grand coup», prévoit-il.

La ministre a fait l’annonce de sa tournée à la cabane à sucre Chez Dany, dans le secteur Pointe-du-Lac, devant une salle remplie d’intervenants touristiques de la région. Elle visitera 18 municipalités d’ici le 26 avril inclusivement. En Mauricie, elle s’arrêtera à Trois-Rivières le 18 mars. Le propriétaire de la cabane à sucre, Dany Néron, estime que cette tournée représente «une très bonne idée. Quand vous serez en Mauricie, j’assisterai à vos consultations», a-t-il promis.

Il y a 25 ans, son entreprise était déjà très fière de recevoir des gens de l’Allemagne et de la France. En 2019, les touristes qui se rendent chez lui pour déguster les produits de l’érable proviennent de 70 pays différents, précise-t-il. Des chaînes de télévision du Japon, du Mexique et de la France sont venues sur place pour faire des reportages.

La ministre Proulx a d’ailleurs souligné que les plus récentes données prévoient «une augmentation annuelle de plus de 3 % des arrivées des touristes internationaux d’ici 2030 et le Québec doit absolument en profiter», a-t-elle fait valoir.

«Le premier ministre, lorsqu’il m’a nommée ministre du Tourisme, a dit ‘Caroline, tu es à l’écoute des gens’ et c’est cette raison qui me motive à faire le tour du Québec pour aller vous rencontrer», a signalé Mme Proulx.

«Que le gouvernement puisse être à l’écoute des promoteurs, des acteurs du tourisme dans toutes les régions, je pense que beaucoup de choses peuvent surgir lorsque les gens sont entendus et se parlent», fait valoir de son côté le représentant d’un des plus importants sites touristiques de Mauricie, Mgr Pierre-Olivier Tremblay, recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, qui était présent lors de cette annonce.

Selon lui, la question de la main-d’oeuvre risque de faire partie des discussions. «C’est un enjeu majeur», souligne-t-il. «Comment favoriser les programmes d’été? Les stages?», illustre-t-il.

«J’aimerais qu’on ait aussi une vision large du tourisme», dit-il. Certes, indique le recteur du Sanctuaire, parler des retombées économiques est inévitable, dit-il, «mais pour moi, le tourisme, ce n’est pas seulement des retombées économiques, c’est aussi un projet humanitaire. Quand les gens se visitent, quand les gens se rencontrent, on fait grandir le bien commun, le vivre ensemble. Il y a une amélioration dans la qualité de notre société», fait-il valoir.

Bernard Giles estime que toute l’industrie touristique ne peut que se réjouir de cette consultation «afin d’arrimer tous nos efforts pour continuer à développer l’industrie qui connaît déjà un très bel essor et qui va juste aller de l’avant encore plus rapidement avec une consultation comme ça», dit-il.

«Tourisme Centre-du-Québec est fier d’être le premier à recevoir Mme la Ministre pour cette consultation», ajoute M. Giles. «On va lui faire part de tous nos projets d’expansion, de notre vision de l’avenir, aussi.»