Constant Awashish a été facilement réélu comme grand chef du Conseil de la nation Atikamekw.

Constant Awashish facilement réélu

LA TUQUE — Les membres des communautés atikamekws de Wemotaci, Opitciwan et de Manawan ont décidé de faire de nouveau confiance à Constant Awashish pour diriger la destinée de leur nation au cours des quatre prochaines années.

Le grand chef sortant l’a facilement emporté contre son seul adversaire, Christian Flamand. Il a en effet obtenu 77,96 % des voix, contre 21,07 % pour M. Flamand. Moins de 1 % des bulletins remplis par les 1951 électeurs s’étant prévalu de leur droit de vote ont été rejetés. Le dépouillement des bulletins s’est déroulé au cours de la journée de mercredi tandis que le vote a eu lieu mardi. Certains membres de la nation avaient voté par anticipation le 28 août dernier. Les bureaux de scrutin étaient situés dans les communautés et dans les villes de Joliette, Trois-Rivières, Roberval et La Tuque.

Joint par Le Nouvelliste quelques minutes à peine après son couronnement, M. Awashish s’est dit impatient de continuer le travail qu’il a commencé au cours de son premier mandat. Rappelons qu’il avait été également aisément élu en 2014, alors qu’il affrontait cette fois deux candidats, soit André Quitich et Éva Ottawa.

«On a déjà fait beaucoup de chemin, mais il en reste à faire. Je suis très excité et très heureux! Je veux continuer à faire connaître notre culture. Je vais travailler sur tous les fronts afin que notre peuple se sente partie prenante du développement de la société», a-t-il indiqué au bout du fil.

Concrètement, le grand chef fera tout en son pouvoir afin de favoriser le développement économique, l’entrepreneuriat ainsi que la formation professionnelle.

«On va discuter avec les gouvernements afin d’augmenter le financement dans le logement et la santé. On va également travailler afin de rapatrier des compétences ainsi que des budgets. Bref, on va continuer à bâtir notre nation», a-t-il poursuivi.