Yvon Deshaies

Consommation d'eau supérieure à la moyenne à Louiseville

LOUISEVILLE — En raison d’une consommation supérieure à la moyenne québécoise, la Ville de Louiseville devra installer quelque 200 compteurs d’eau en 2020 afin d’avoir une idée plus précise de l’utilisation réelle de cette précieuse ressource au sein de son territoire. Et si la situation l’exige, il n’est pas impossible que chaque propriété soit munie d’un compteur d’eau à moyen terme.

Les données de 2018 indiquent que la consommation par personne par jour est de 576 litres à Louiseville, alors que la moyenne au Québec est de 458 litres. La différence est de 25,7 %.

«On consomme plus que le gouvernement aimerait. Le gouvernement nous impose les 200 compteurs», mentionne Yvon Deshaies, le maire de Louiseville.

La consommation observée en 2018 inclut les secteurs industriel et commercial ainsi que le milieu agricole, soit tout le monde qui est desservi par le réseau d’eau de la Ville. La consommation des entreprises du parc industriel régional est comprise dans cette donnée.

Louiseville consommait plus de 500 litres d’eau par personne par jour en 2011, alors que celle-ci se situait davantage autour de 470 litres il y a trois ou quatre ans.

«La population de Louiseville est quand même stable. Au niveau industriel, ça s’est développé. Est-ce que ça a un impact? Je ne peux pas le dire. Étant donné que, selon les normes du gouvernement, on dépasse la norme, on veut des compteurs. Si on avait une ville sans commerce et sans industrie, on aurait le calcul sur la consommation réelle des citoyens. Mais à Louiseville, on a aussi une école secondaire, un hôpital», ajoute le directeur général, Yvon Douville.

Plusieurs dizaines de milliers de dollars seront investis par la Ville de Louiseville pour poser de façon aléatoire ces compteurs d’eau. Les citoyens n’auront aucun sou à débourser pour ce projet.

«On a la volonté de faire attention à l’eau, affirme M. Deshaies. On parle d’eau potable. L’été, il y a encore des gens qui arrosent leur asphalte. Mais on a un surveillant pour la réglementation sur l’eau, on a un règlement pour l’arrosage, ça prend un permis pour remplir une piscine. Les compteurs d’eau, ça va nous donner matière à réflexion à savoir si on impose les compteurs d’eau partout.»

«Le but est de réduire le gaspillage et assurer une consommation responsable», rappelle M. Douville.