Trois-Rivières s’appuie sur la loi provinciale pour encadrer la consommation de cannabis sur son territoire.

Consommation de cannabis: Trois-Rivières respecte la loi 157

TROIS-RIVIÈRES — Trois-Rivières se base sur l’application de la loi provinciale concernant le cannabis pour encadrer l’usage de cette drogue qui sera légalisée le 17 octobre. Cet usage sera notamment interdit dans tous les lieux trifluviens où l’usage du tabac est défendu.

La loi 157 est la loi constituant la Société québécoise du cannabis et est celle qui encadre le produit. La Ville de Trois-Rivières interdit ainsi l’usage du cannabis aux endroits où fumer et vapoter sont proscrits. C’est le cas entre autres près des jeux d’enfants, sur les terrains sportifs et à moins de neuf mètres des portes d’un immeuble.

Il sera interdit de consommer du cannabis sur les terrains des établissements de santé et de services sociaux, sur les terrains des établissements collégiaux et universitaires et sur les voies aménagées pour la circulation des cyclistes. Les espaces d’attente pour le transport en commun sont aussi visés par cette interdiction.

Comme prévu, la Ville de Trois-Rivières va mettre en place un comité de vigie. Son rôle sera de suivre l’évolution du phénomène et d’y aller de suggestions modifiant le règlement, si nécessaire. On s’attend à ce que ledit règlement évolue selon les différentes situations qui seront vécues concernant l’usage du cannabis et selon les actions futures du nouveau gouvernement qui désire resserrer la législation en la matière.

Shawinigan a annoncé récemment qu’elle va s’inspirer des balises imposées aux fumeurs de cigarettes pour mettre de l’avant des dispositions qui encadreront la consommation de cannabis.

Pour sa part, La Tuque va interdire toute consommation de cannabis dans les lieux publics. Le conseil a décidé que les gens pourront faire usage de cette drogue dans leur maison ou sur un terrain privé.