Des signaleurs assureront la fluidité de la circulation ce week-end au kilomètre 107 de la route 155.
Des signaleurs assureront la fluidité de la circulation ce week-end au kilomètre 107 de la route 155.

Congestion à La Tuque: le MTQ met tout en place pour éviter que la situation se répète [VIDÉO]

LA TUQUE — Le week-end dernier a mis la patience des utilisateurs de la route 155 à rude épreuve à La Tuque. Dimanche, une congestion de plusieurs kilomètres s’est créée en milieu d’avant-midi en raison des travaux au kilomètre 107. Le ministère des Transports (MTQ) met tout en œuvre pour éviter que le scénario se répète alors que sonnera bientôt la fin des vacances de la construction.

«On a pris note de cette situation-là et pour assurer la fluidité de la circulation lors de la fin de semaine qui vient, il y aura la présence de signaleurs dès 9 h le matin jusqu’à 20 h le soir pour remplacer les feux de circulation», confirme Roxanne Pellerin, porte-parole régionale du MTQ.

Par ailleurs, même si l’on assure que le maximum sera mis en œuvre pour éviter la situation de la semaine dernière, le débit de circulation risque d’être fort élevé en raison de la fin des vacances. «Il risque quand même d’avoir un minimum de congestion étant donné que le débit de circulation sera élevé et en raison des travaux sur la route», note Mme Pellerin.

Dimanche dernier, la congestion a été constatée à partir de 10 h 45 par le MTQ et s’est poursuivie tout au long de la journée pour se résorber autour de 17 h 30. Des automobilistes sont demeurés coincés, pendant des heures pour certains, sur la voie de contournement et sur le boulevard Ducharme.

Il faut dire que d’importants travaux sont en cours au kilomètre 107 de la route 155. Actuellement, il y a une réfection de la route au nord du pont et des travaux de stabilisation du talus. La circulation se fait en alternance sur une distance de 900 mètres à l’aide de feux de circulation.

La forte pluie de samedi soir aurait causé des dégâts assez importants à la chaussée qui n’est pas asphaltée.

«La pluie a rendu la voie cahoteuse. Les véhicules devaient circuler à une vitesse plus lente, et ç’a eu pour effet de diminuer grandement le nombre de véhicules qui effectuaient un passage pendant le feu de circulation et il y a eu la création d’une file d’attente», précise la porte-parole du MTQ.

Des signaleurs ont été demandés vers 11 h dimanche, et ils sont restés en poste jusqu’à la fin de la congestion.

Des citoyens ont également remis en question le temps d’attente du feu de circulation. Des validations seront effectuées au courant de la semaine pour que la minuterie soit optimale.

«Ce qu’il faut comprendre, c’est que ce n’est pas possible de modifier la minuterie selon différentes périodes de la journée par exemple. C’est certain que le soir, quand le débit de circulation est très faible, le temps d’attente peut paraître plus long. Il faut aussi considérer que les feux couvrent l’alternance de circulation sur 900 mètres, effectivement la minuterie est plus longue», a conclu Mme Pellerin.