Serge Dubé, maire de Saint-Paulin, quittera ses fonctions le 8 novembre.
Serge Dubé, maire de Saint-Paulin, quittera ses fonctions le 8 novembre.

Confiné à Trois-Rivières, le maire de Saint-Paulin démissionne [VIDÉO]

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Saint-Paulin — Le maire de Saint-Paulin, Serge Dubé, tire sa révérence de la scène politique municipale. Lors de la dernière séance du conseil municipal, mercredi, il a annoncé qu’il remettait sa démission, effective à partir du 8 novembre.

Voilà environ un an que M. Dubé ne réside plus à Saint-Paulin, mais à Trois-Rivières, avec son épouse. Il pouvait continuer à occuper ses fonctions, puisqu’il demeure propriétaire à Saint-Paulin. Toutefois, le passage de Trois-Rivières en zone rouge, le mois dernier, a eu raison de sa volonté de terminer son mandat.

«Je suis dans une résidence pour personnes âgées et même s’il n’y a pas de cas (de COVID-19) dans la résidence, on s’est entendu pour prendre des mesures de confinement. Avant d’être confiné, ça ne posait pas de problème, je pouvais me rendre au bureau municipal chaque jour. Mais avec le confinement, c’est devenu très complexe. Et ça ne me satisfait pas de travailler à distance», explique-t-il.

«Ça me fait un petit pincement au cœur, mais j’avais déjà décidé de ne pas solliciter un nouveau mandat», ajoute M. Dubé, qui a été élu pour la première fois comme maire en 2013.

Selon lui, le rapport qu’il a avec les citoyens n’est plus à la hauteur de ce que devrait pouvoir offrir un élu.

«Avant le confinement, les gens que je croisais en faisant mes commissions à Saint-Paulin me parlaient. Mais là, on ne marche que par rendez-vous. Ce n’est pas le même rapport avec la population», indique-t-il.

M. Dubé révèle qu’il avait déjà songé à démissionner lors du confinement printanier, pour la même raison. Il avait cependant préféré continuer son mandat malgré tout, dans l’espoir que la situation revienne à la normale, ou presque, ce qui s’est produit à la fin du printemps. Il souhaitait également éviter que la municipalité ait à dépenser des sommes importantes pour la tenue d’une élection partielle. Or, puisque sa démission surviendra à moins d’un an des élections municipales du 7 novembre 2021, Saint-Paulin ne sera pas obligée d’organiser ce scrutin. Un autre membre du conseil municipal le remplacera à titre de maire ou de mairesse intérimaire. Cette personne sera d’ailleurs choisie lundi prochain. Cette décision ne devrait à priori pas déclencher de lutte de pouvoir au sein du conseil municipal, où l’entente règle, selon M. Dubé.

«Je ne pense pas que ça cause des tensions, le climat est très bon. On avait vraiment un bon esprit d’équipe, alors je ne pense pas que ça entrave le climat», affirme-t-il.

Le futur ex-maire promet par ailleurs de ne pas se mêler de la décision qui sera prise lundi.