Ophélie Desfossés (au centre) a remporté le premier prix du Concours des Présidents sur la rédaction de discours. Son prix lui a été remis par le président de la Chambre des communes du Canada, Geoff Regan (à droite).

Concours des Présidents sur la rédaction de discours: une Trifluvienne s'illustre

Se distinguer lors d'un concours d'écriture n'est jamais une tâche facile. L'aventure est d'autant plus ardue lorsque la compétition s'adresse à l'ensemble des jeunes Canadiens. Ophélie Desfossés, étudiante en quatrième secondaire à l'Académie les Estacades, a pourtant réussi à pousser sa plume jusqu'à Ottawa en remportant le premier prix d'un concours organisé conjointement par les deux chambres du Parlement canadien.
Dans le cadre des festivités entourant le 150e anniversaire du Canada, Geoff Regan, président de la Chambre des communes, et George J. Furey, président du Sénat, ont mis sur pied le Concours des Présidents sur la rédaction de discours. Au cours de cette activité, les participants, âgés de 12 à 17 ans, devaient composer un texte ayant pour thème «Qu'est-ce que le Parlement pour vous?» 
C'est ainsi qu'Ophélie s'est attaquée au défi de décrire le Parlement en 1000 mots. Les règlements du concours imposaient en effet une limite de 750 mots pour la catégorie des 12 à 14 ans, et de 1000 mots pour la catégorie des 15 à 17 ans. Qu'à cela ne tienne, la jeune étudiante a laissé parler sa créativité au moment de coucher ses phrases sur le papier. «J'ai commencé avec un alexandrin. Dans mon texte, le Parlement parle de lui-même en racontant son histoire à partir de l'Acte d'Union. J'ai aussi mis de l'avant le fait qu'une fille du nom d'Ophélie Desfossés souhaitait aller voir ce fameux Parlement», explique-t-elle.
Il faut croire que la rédactrice en herbe a su capter l'attention du comité du Parlement chargé d'évaluer les textes. Quelque temps plus tard, on la contactait pour lui annoncer qu'elle faisait partie des six finalistes du concours et qu'elle était invitée à Ottawa pour l'occasion, toutes dépenses payées.
Un séjour dans la capitale
Les finalistes du Concours des Présidents sur la rédaction de discours se sont ainsi retrouvés sur la colline parlementaire, du 13 au 15 juin. Sur place, ils ont pu visiter la bibliothèque et la Chambre des communes, ainsi qu'assister à la période de questions du Sénat. Les finalistes ont également eu le privilège de rencontrer les présidents des deux chambres. Bref, une visite impressionnante selon l'étudiante de l'Académie les Estacades.
Or, si Ophélie était déjà heureuse de son séjour dans la capitale canadienne, elle a eu en plus le bonheur d'apprendre qu'elle avait remporté le premier prix du concours dans sa catégorie. Elle a par ailleurs obtenu un certificat honorifique attestant sa réussite.
En tant que gagnante, Ophélie a également reçu une oeuvre d'art peu banale: une plaque de cuivre tirée du toit du Parlement sur laquelle est gravé un dessin du bâtiment lui-même. Une récompense appropriée considérant la démarche de la jeune rédactrice.