Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Plusieurs dizaines de cadeaux ont été emballés lors d’une activité de COMSEP.
Plusieurs dizaines de cadeaux ont été emballés lors d’une activité de COMSEP.

COMSEP: célébrer Noël malgré la pandémie

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Trois-Rivières — C’est une bonne centaine de lutins et de farfadets qui mettent actuellement l’épaule à la roue avec l’organisme COMSEP afin d’amener la magie et les cadeaux de Noël dans les maisons. Plusieurs activités auront lieu jusqu’au 18 décembre afin d’offrir de la joie et du bonheur aux personnes et familles en situation de pauvreté malgré la pandémie, dans le respect des règles sanitaires.

L’organisme COMSEP organise habituellement une grande fête de Noël pour 400 personnes en situation de pauvreté. Évidemment, pour les raisons que l’on connaît, il a fallu mettre une croix sur le grand rassemblement des Fêtes. L’équipe de travail et les bénévoles seront plutôt sur la route pour livrer, au nom du père Noël, des cadeaux sur les balcons le 17 décembre. Malgré la pandémie, le père Noël est très généreux. Au total, 120 enfants vont recevront un cadeau.

«Cette journée-là, il y aura aussi distribution de cadeaux pour les adultes qui ont été tirés au sort et de festins de Noël», indique Sylvie Tardif, coordonnatrice de COMSEP.

Ces cadeaux ont été préalablement emballés lors d’une activité dans les locaux de l’organisme. Des bénévoles, des mamans et des papas ont mis la main à la pâte.

«Entre 20 et 30 personnes ont emballé les cadeaux. Il y avait beaucoup de personnes immigrantes. Certaines d’entre elles n’avaient pas l’habitude d’emballer les cadeaux. On a même donné des séances d’emballage de cadeaux aux mamans pour qui c’était la première fois», raconte Mme Tardif.

Mercredi, des dizaines de personnes distribueront des paniers de nourriture non périssable sur les balcons des familles. Il s’agit du fruit du jumelage de 183 classes primaires de Trois-Rivières, provenant de 16 écoles, avec 140 familles en situation de pauvreté. Une tradition qui perdure depuis plus de 10 ans.

«C’est une éducation à la générosité et à la solidarité chez les enfants des écoles primaires. On va chercher les paniers dans les classes et on va les porter sur le balcon des familles», souligne Sylvie Tardif.

En début de semaine, Somavrac et la librairie l’Exèdre ont offert des livres qui seront remis à 70 enfants d’âge primaire qui bénéficient du soutien de COMSEP pour favoriser leur réussite scolaire.

En plus de toutes ces activités, l’organisme a pris la relève des Artisans de la paix jusqu’au 18 décembre pour la tablée populaire

«Ils préparent actuellement les paniers de Noël. On les remplace, mais cette année, c’est un peu différent, le repas est remis à chaque personne à l’extérieur», a conclu Mme Tardif.