Sylvie Tardif coordonnatrice de Comsep, Marie-Josée Tardif, coordonnatrice adjointe, et Michelle Auger, présidente du conseil d'administration, affichaient une mine réjouie devant l'appui de la population au dîner au spaghetti.

Comsep amasse 8500 $ avec son dîner-spaghetti

L'appel à l'aide lancé mercredi par Comsep n'est pas resté lettre morte. Plus de 300 personnes se sont réunies jeudi midi à la Maison de la solidarité pour partager un dîner au spaghetti, d'autres ont remis des dons, ce qui a permis à l'organisme de dégager un profit de 8500 $.
L'ambiance au dîner de jeudi contrastait avec celle observée lors de la conférence de presse livrée mercredi par Sylvie et Marie-Josée Tardif. Comsep fait face à un déficit de 47 000 $ dans son budget d'exploitation pour l'année fiscale qui se termine dans 10 jours. La tenue de ce dîner a permis de constater que la solidarité des gens de Trois-Rivières est bien vivante.
«C'est une grande réussite. On a des gens qui ont téléphoné après avoir vu les reportages dans les médias pour acheter des repas, pour faire des dons. On a eu une bonne réponse. Et l'ambiance était tellement belle», témoigne la coordonnatrice générale de Comsep, Sylvie Tardif.
Comsep pourra appliquer la totalité de l'argent amassé à son déficit, étant donné qu'il a pu compter sur la commandite de nombreux fournisseurs pour les produits nécessaires à la préparation du dîner-bénéfice.
«C'est notre service de traiteur Bouff'elles qui a préparé la nourriture, c'est notre équipe qui a fait le service. C'est vraiment un 8500 $ net», précise Mme Tardif, très touchée par la présence des membres de l'équipe du Forum jeunesse Mauricie à ce dîner, eux qui perdront leur emploi à la fin du mois de juin.
Quelque 370 billets ont été vendus pour cette activité de financement. Environ 70 personnes ont toutefois offert leur billet à Comsep. L'organisme tiendra ainsi un dîner la semaine prochaine pour des personnes défavorisées.
Fidèle à son habitude, le député fédéral de Trois-Rivières, Robert Aubin, était présent jeudi comme à chaque année au dîner de l'organisme communautaire. Il soutient que Comsep est un modèle en matière d'économie sociale non seulement au Québec et au Canada, mais aussi «à l'extérieur des frontières du pays».
«Comsep s'investit auprès de plusieurs citoyens afin de leur permettre de réintégrer le marché du travail et sortir de la misère», soutient-il.
Sept points de collecte
Avec cette somme de 8500 $, le déficit de Comsep est réduit à 38 500 $. L'organisme espère que les gens seront généreux vendredi à l'occasion d'une collecte de dons à sept intersections de Trois-Rivières.
«Chaque dollar est précieux. Si on ramasse 15 000 $, ce sera 15 000 $. On prend tout l'argent que les gens vont nous donner», ajoute Sylvie Tardif.
Cette dernière est confiante face à cette démarche ponctuelle. La sortie médiatique a incité des gens à contacter Comsep pour offrir de l'argent. De plus, d'anciens bénévoles et membres de l'organisme ont proposé leurs services afin de prendre part à cette collecte.
Quelque 100 bénévoles de Comsep seront de cette collecte qui durera de 7 h à 18 h.
Avec la collaboration de Gabriel Delisle