Claude Lessard, président de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

Commission scolaire du Chemin-du-Roy: le réinvestissement fait du bien

Trois-Rivières — La Commission scolaire du Chemin-du-Roy a dévoilé, mercredi, son rapport annuel 2016-2017, le premier depuis plusieurs années où il n’est pas question de compressions budgétaires, mais plutôt de réinvestissements dans l’éducation.

Le président, Claude Lessard, a d’ailleurs eu un bon mot à l’endroit du nouveau ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx. Depuis son arrivée en poste, dit-il, «on est passé d’un mode processus à un mode idées», souligne-t-il.

La Commission scolaire du Chemin-du-Roy est donc en mode innovation. Elle vient d’amorcer une première ronde de consultation en vue de la création de son tout premier Plan d’engagement sur la réussite à laquelle 6180 personnes, dont de nombreux élèves, ont participé.

D’ailleurs, la Commission scolaire a reçu 2,4 millions $ de nouvelles mesures pour aider les élèves, ce qui réjouit au plus haut point la direction qui a été confrontée, dans les années passées, à des coupes budgétaires de 10 millions $, coupes qu’elle a subies non sans grincements de dents, mais sans toutefois affecter les services aux élèves.

Claude Lessard était aussi heureux d’annoncer que le taux de diplomation a connu une hausse de 2,8 % chez les moins de 20 ans. Il est maintenant de 77 %.