Près de 51 000 $ ont été amassés durant la collecte du printemps de Moisson Mauricie-Centre-du-Québec.
Près de 51 000 $ ont été amassés durant la collecte du printemps de Moisson Mauricie-Centre-du-Québec.

Collecte du printemps de Moisson Mauricie: l’objectif largement dépassé

Trois-Rivières — En lançant la semaine dernière sa collecte du printemps par voie virtuelle, Moisson Mauricie-Centre-du-Québec ne savait pas trop comment la population allait réagir devant cette nouvelle forme de sollicitation. Avec une cagnotte supérieure de 27 % à l’objectif, l’organisme a eu sa réponse!

La collecte du printemps de Moisson a pris fin jeudi avec une récolte de 50 820 $, soit près de 11 000 $ de plus que les 40 000 $ espérés. Cette grande collecte a été menée virtuellement en raison de la pandémie de la COVID-19. De toute évidence, cette nouvelle façon de faire n’a aucunement nui à la volonté des gens de faire preuve de générosité.

«On avait parlé du virtuel, mais on ne pensait pas qu’on était rendu là ou que la réponse serait si forte. Je pense qu’on va réutiliser ce mode-là dans le futur. On voit que ça fonctionne. La réponse a été exceptionnelle», se réjouit Jean Pellerin, le président du conseil d’administration de Moisson Mauricie-Centre-du-Québec.

M. Pellerin reconnaît que le recrutement de bénévoles récoltant les dons des citoyens dans les supermarchés devient plus difficile avec le temps. L’obligation de passer en campagne de sollicitation virtuelle, durant laquelle les gens se lançaient des défis de contribution via les réseaux sociaux, a finalement donné des résultats si intéressants que la direction de l’organisme devrait reprendre la voie virtuelle pour son brunch du mois de juin.

Cet événement annuel réunit entre 600 et 700 personnes chaque année et permet d’amasser entre 40 000 $ et 50 000 $. Pandémie oblige, l’événement est annulé sous sa forme classique, mais Moisson pense tenir un brunch virtuel pour inciter les gens à être généreux une fois de plus et Jean Pellerin a son idée à ce sujet.

«On pourrait lancer une invitation aux gens de bruncher en famille, de partager une photo de leur table (sur les réseaux sociaux) et de faire un don.»

Le comité de direction se réunira la semaine prochaine afin de discuter de l’option qui sera offerte aux gens. Entre-temps, Moisson se réjouit de voir que la campagne Trois-Rivières unie durant la pandémie continue de ravir le soutien des gens. Plus de 7770 repas ont été achetés par la population, des repas qui sont préparés par des restaurateurs trifluviens et distribués par Moisson aux gens dans le besoin. L’objectif de départ avait été fixé à 2500.

Il reste encore une vingtaine de jours à cette campagne de souscription qui soutient aussi une cinquantaine d’établissements alimentaires trifluviens.