Les fondations du futur colisée du District 55 commencent à prendre forme.

Colisée au District 55: on coule les fondations

TROIS-RIVIÈRES — Le chantier de construction du futur colisée de Trois-Rivières, situé au District 55 dans le secteur Trois-Rivières-Ouest, franchit une nouvelle étape ces jours-ci. Les fondations de la mégastructure, qui accueillera deux glaces et plus de 4000 spectateurs, ont commencé à être coulées, une étape qui se poursuivra jusqu’à la fin du mois de novembre, alors qu’on apprend que deux commerces importants sont sur le point d’annoncer leur venue dans ce développement commercial.

«Les travaux vont bon train et les délais sont pas mal respectés pour l’instant. Nous sommes présentement en train de couler les fondations. Le travail a commencé il y a environ une semaine et devrait se poursuivre pour une autre semaine. Par la suite, il faudra attendre jusque vers la fin du mois de novembre pour s’assurer que le béton durcisse bien avant de poursuivre le travail», indique le porte-parole au cabinet du maire de Trois-Rivières, Yvan Toutant.

Les travaux sur ce chantier avaient officiellement débuté en mai dernier. Tout l’été, les ouvriers se sont affairés à préparer le terrain en vue de la construction, pour ensuite installer les pieux qui auront servi à préparer les installations pour le coulage des fondations.

«Une fois que nous serons assurés que le béton est assez durci, on va commencer à monter la structure, en commençant par les poutres d’acier pour en venir après aux murs, environ vers le mois de mars. Les gens vont commencer de plus en plus à voir le colisée prendre forme», mentionne M. Toutant, précisant qu’à l’exception de la pause prévue pour la période des Fêtes, le chantier ne devrait pas arrêter durant la saison froide.

Si tout fonctionne comme prévu et qu’aucune mauvaise surprise ne survient durant les travaux, il est toujours prévu que le colisée ouvre officiellement ses portes vers la fin de l’année 2019, ou au plus tard au tout début de l’année 2020, avance M. Toutant. «Pour le moment, nous n’avons pas eu de mauvaises surprises. Des chantiers d’une telle ampleur, ça peut réserver son lot de surprises parfois, mais en ce moment, tout se déroule comme prévu selon les échéanciers qui avaient été planifiés», constate-t-il.

Appel d’offres

Par ailleurs, il est toujours question de trouver un commanditaire qui donnerait son nom au futur colisée. La visibilité du bâtiment suscite d’ailleurs déjà beaucoup d’engouement, si bien que la Ville envisagerait de procéder par appel d’offres pour le nom de la future bâtisse.

«Nous avons déjà des entreprises qui ont fait des approches auprès de nous, qui ont manifesté leur intérêt pour la chose. Présentement, on regarde ça dans son ensemble, mais il n’est pas impossible qu’on aille en appel d’offres pour cette partie du dossier. Ça génère beaucoup d’intérêt et pour nous, ce serait sans doute la façon de procéder la plus avantageuse. Mais nous ne sommes pas encore rendus là dans le processus. Ça va se mettre en place au cours des prochains mois», mentionne Yvan Toutant.

Rappelons que le contrat pour la construction du nouveau colisée a été octroyé au montant de 49,2 M$, taxes exclues. De ce montant, une subvention de 26,8 M$ a été octroyée par le gouvernement provincial.

Deux annonces à venir

Par ailleurs, du côté du Groupe Robin qui est responsable du développement du District 55, on indique que deux commerces importants sont sur le point d’annoncer leur venue au District 55. Dans les deux cas, il s’agira de surfaces de plus de 20 000 pieds carrés, dont la construction devrait débuter d’ici douze mois, indique Geneviève Dufresne, directrice principale, division commerciale et développement chez Groupe Robin.

«Les ententes sont signées, il ne reste plus que des détails à finaliser avant de pouvoir faire l’annonce de ces deux bannières», indique celle qui, sans vouloir annoncer les noms de ces deux commerces, se contente de préciser qu’il s’agira de deux bannières qui œuvrent dans la vente au détail.

Quant au développement immobilier, il pourra désormais se poursuivre sur le prolongement de la rue de la Création, les autorisations gouvernementales ayant été entièrement obtenues par le Groupe Robin.

Coût du projet: 49,2 M$

Nombre de places: 4390

Ouverture prévue: fin 2019: