Bien que la région ait évité le pire, l’heure était quand même au pelletage lundi.

Cocktail météo: la Mauricie évite le pire

TROIS-RIVIÈRES — Pendant qu’une cinquantaine de vols étaient annulés à l’aéroport Montréal-Trudeau, lundi, en raison de la tempête de neige, de la pluie verglaçante ou de la faible visibilité dans le Nord-Est américain, la Mauricie évitait le pire. La région en sera quitte pour une quinzaine de centimètres de neige d’ici le 1er janvier au soir, rapporte Environnement Canada.

La masse d’air chaud se heurtant au front froid et causant les mélanges de précipitation de neige, de pluie et de verglas sera finalement passée plus haut sud. En soirée, lundi, la Sûreté du Québec rapportait bien quelques sorties de route en Mauricie et au Centre-du-Québec, mais «rien de majeur».

Pendant ce temps, la situation demeurait problématique à l’aéroport Montréal-Trudeau. La porte-parole de l’administration aéroportuaire, Marie-Claude Desgagnés, relevait «un certain ralentissement» des opérations en raison du dégivrage des appareils.

En avant-midi, le site web de l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, à Dorval, indiquait que les principales destinations touchées étaient Toronto, Ottawa, Québec, New York, Boston, Halifax, Edmonton et Vancouver.

À l’aéroport international Jean-Lesage de Québec, seulement quatre vols étaient identifiés comme annulés tôt en matinée.

Environnement Canada note que des vents modérés se mêleront à la fête et pourraient provoquer de la poudrerie et réduire la visibilité par moments.

Des précipitations formées de grésil ou de pluie verglaçante ont commencé à tomber en matinée dans la région d’Ottawa et près de la frontière américaine au Québec.

Dans l’est du Québec, des accumulations importantes sont attendues mardi et mercredi.

Avec la Presse canadienne