Des cliniques d’hiver seront ouvertes afin de désengorger les urgences de la région.

«Cliniques d'hiver»: le plan dévoilé sous peu

Trois-Rivières — Les détails du plan de mise en place des «cliniques d’hiver» pour désengorger les urgences de la Mauricie et du Centre-du-Québec seront connus au cours des prochains jours.

C’est ce qu’a confirmé le CIUSSS – MCQ au lendemain de l’annonce par la ministre de la Santé, Danielle McCann, à ce propos. Selon la ministre, plusieurs groupes de médecine familiale (GMF), CLSC et autres établissements de santé prolongeront leurs heures d’ouverture afin d’accueillir davantage de patients dans les prochains jours. Ces cliniques offriront donc davantage de disponibilité, de médecins, d’infirmières, afin que les personnes qui ont des problématiques mineures comme la gastro, la grippe puissent être vues sans devoir se rendre à l’urgence.

«Nous devrions connaître d’ici à vendredi le nombre, les lieux ainsi que le modèle des cliniques hivernales sur le territoire de la Mauricie et du Centre-du-Québec», mentionne Geneviève Jauron, porte-parole du CIUSSS – MCQ.

Les autorités régionales du milieu de la santé travaillent sur ces mesures depuis le mois d’octobre selon la porte-parole.

«Les médecins du territoire sont favorables à ce genre de clinique. [...] Le modèle préconisé sera en fonction de l’achalandage dans les urgences et des heures auxquelles les gens consultent un médecin. Ce sont des aspects que nous prenons en compte notamment pour établir les heures d’ouverture des cliniques et où elles seront implantées sur le territoire afin de bien répondre à la réalité», explique Mme Jauron.

Les urgences débordent

Les urgences de la région débordaient toujours mercredi. Lors de la publication du bilan de la journée, vers 20 h 40, le CIUSSS - MCQ rapportait que le taux d’occupation des civières au Centre hospitalier de Trois-Rivières était de 140 %. Cela indique que 63 patients étaient sur des civières à l’urgence, alors que la capacité d’accueil est de 45. De plus, 20 personnes patientaient à l’urgence depuis plus de douze heures.

Du côté de l’hôpital du Centre-Mauricie, le taux d’occupation des civières était de 121 %, alors que 23 personnes se retrouvaient sur des civières. Le Centre Christ-Roi de Nicolet affichait un taux d’occupation des civières de 183 %. Onze personnes patientaient sur les civières, alors que la capacité est de six.

La situation était meilleure au Centre Cloutier-du Rivage ainsi que le Centre de services du Haut-Saint-Maurice, où les taux d’occupation des civières étaient respectivement de 33 % et de 71 %.

Avec la collaboration

de Gabriel Delisle